Centre MLM de belgique

UC(ML)B : Dénonçons jusqu’au bout - annexe 4

ANNEXE 4

LES PETITS-BOURGEOIS DE L’U « CML »B SECRETERONT-ILS TOUJOURS LA CANAILLERIE ?

(Clarté n° 188, deuxième quinzaine de novembre 1972)

Décidément, il est un groupe qui se démène beaucoup ces derniers temps et dont l’activité principale est d’attaquer notre Parti.

Il ne se passe plus un jour sans que ce groupe nous attaque d’une manière particulièrement virulente mais aussi comique.

Ainsi donc dans un des derniers numéros de leur gazette « Unité rouge » (numéro 20), ils réaffirment de façon tout à fait hypocrite, quand on connaît leur activité de sape, leur soutien au Parti du Travail d’Albanie et au camarade Enver Hodja.

Ils parlent ensuite du mouvement qu’ils appellent marxiste-léniniste mais qui n’est en fait qu’un mouvement petit-bourgeois issu des luttes étudiantes dont les ouvriers avancés peuvent aisément voir qu’il n’a rien de sérieux, qu’il oscille tantôt vers l’opportunisme de gauche, tantôt vers l’opportunisme de droite, s’acoquinant impunément avec les trotskistes, les révisionnistes de toute nature et autres rebuts du genre humain.

Face à ce mouvement petit-bourgeois dont ils font partie et dont ils se réclament, il y aurait deux organisations qui seraient « néo-révisionnistes » ; il s’agirait de notre Parti, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique et des camarades de « L’Exploité ».

Pour ce qui est de notre Parti, ils ne se cachent pas de le désigner comme l’ennemi principal. C’est tout dire, c’est tenir le même langage que la bourgeoisie monopoliste.

Nous serions issus du révisionnisme moderne. Il est vrai que nous venons du PCB et du PCB (Grippa) mais si nous avons créé le PCMLB c’est justement parce que nous avons lutté avec acharnement contre la dégénérescence de ces partis, que nous avons rompu avec eux et sommes sortis de ce combat vainqueurs et renforcés.

Pour nous, être issus de ces Partis qui furent un temps l’avant-garde de la classe ouvrière en Belgique est un honneur et nous nous en revendiquons. Et puis si réellement les petites canailles de l’« UCMLB » veulent se battre sur ce terrain, nous dirons que la plupart de leurs militants et tous leurs dirigeants sont issus du trotskisme ou de l’anarchisme avec lesquels ils n’ont jamais rompu.

Dans notre Parti, il y a des militants dont l’activité remonte aux débuts du PC, qui remonte au temps de Jacquemotte, qui ont participé l’arme à la main à la résistance antinazie, tandis que les militants de l’« UCMLB » sont apparus il y a à peine deux ans. Et où donc étaient-ils ? Dans UUU, groupe anarchiste ultra-gauche qui déjà s’en donnait à cœur joie contre notre Parti.

Comment donc alors prendre au sérieux ces individus ?

Où leur prose devient décidément comique, c’est quand ils affirment que « nos jours sont comptés » et que nous nous « débattons ». C’est le propre des petits bourgeois de prendre leurs désirs pour des réalités. Ils voudraient nous voir morts. Mais nous sommes bien vivants et nous nous renforçons sans cesse, des camarades sincères nous rejoignent et l’audience du Parti dans la classe ouvrière se fait de plus en plus grande alors que ces petits bourgeois sont vomis par les ouvriers conscients.

Ces petits-bourgeois devraient d’ailleurs se regarder de temps en temps dans un miroir et ils verraient que c’est eux qui sont près de la faillite, si l’on en juge par les multiples contradictions antagonistes qu’ils traversent. Et nous sommes bien placés pour le savoir. Leur insouciance petite-bourgeoise et leur bavardage à droite et à gauche sont tels que nous connaissons toutes leurs activités.

Ensuite, ils disent que nous avons fait passer ces petits-bourgeois pour des comploteurs anti-albanais. Cela est vrai, car c’est la vérité. On n’a qu’à lire le document « privé » dont ils parlent pour s’en rendre compte. Affirmer ni plus ni moins que l’Albanie entretient des parasites, c’est un aveu. Comment voulez-vous que nous qualifiions cela ?

Comment vous, messieurs, qui crachez maints ragots sur l’Albanie pouvez-vous encore prétendre être fidèles à l’Albanie ? Comment donc osez-vous encore évoquer le nom du Parti du Travail d’Albanie et du camarade Enver Hoxha alors que dès le début vous avez essayé de créer dans les Amis de l’Albanie Nouvelle une fraction anti-albanaise ? Et vous osez encore par-dessus le marché affirmer que vous « participez activement » à l’amitié Belgo-Albanaise. C’est le comble de l’insolence.

Ces petits-bourgeois déguisés en marxistes-léninistes affirment aussi que nous refusons de leur vendre des livres albanais. Nous ne refuserons jamais de vendre des livres albanais à des amis de l’Albanie. Mais à des ennemis, c’est différent.

Vous ne croyez tout de même pas, messieurs, qu’on va favoriser votre travail de sape ?

Quant à dire que nous nous opposons à l’adhésion des militants d’« UCMLB » dans les Amis de l’Albanie Nouvelle s’ils soutiennent un ennemi de l’Albanie récemment démasqué c’est juste et nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls. Les amis de nos ennemis sont nos ennemis ; nous et nos alliés, les véritables amis de l’Albanie, nous n’accepterons jamais que l’Association soit gangrenée par des petits voyous insolents.

Pour terminer nous mettrons nos camarades en garde contre cette « UCMLB » qui telle une 5ème colonne de la bourgeoisie agit pour le compte de la contre-révolution. Nous les mettrons en garde contre ces ennemis qui trompent les honnêtes gens en leur faisant croire qu’ils sont des marxistes-léninistes, des Amis de l’Albanie, qu’il n’y a pas de Parti et qu’il faut le construire.

En réalité ce sont des faux marxistes-léninistes et des ennemis de l’Albanie que nous dénoncerons partout où ils oseront montrer le bout de leur nez car ils n’ont rien de commun avec le marxisme-léninisme et l’amitié avec l’Albanie si ce n’est ce qu’il y a de commun entre une cible et un fusil.

vendredi 15 juin 1973


Annexes aux articles publiés sur le site