Centre MLM de belgique

TPO : Lettre au Comité Central du Parti Communiste Chinois − 1977

Au Comité Central du
Parti Communiste Chinois,
au camarade Houa Kuo-feng,

Chers camarades,

Nous vous envoyons nos félicitations les plus chaleureuses pour la réussite du 11ème Congrès du Parti.

Nous félicitons de tout cœur le camarade Houa Kuo-feng pour son élection à la présidence du Parti.

Le 11ème Congrès du Parti Communiste Chinois a une signification exceptionnelle pour la République Populaire de Chine. Il exercera également une grande influence sur l’ensemble du mouvement communiste international.

Page intérieure du n°23 du bimensuel « Tout le Pouvoir aux Ouvrier », 13 septembre 1977

Le 11ème Congrès a montré clairement que le Parti Communiste Chinois reste parfaitement fidèle à la ligne révolutionnaire de Mao Tsé-toung. Le Congrès a fait le bilan de la lutte pour l’écrasement du groupe anti parti des Quatre qui falsifiait la pensée de Mao Tsé-toung pour propager leur ligne contre-révolutionnaire bourgeoise.

Le 11ème Congrès clôture triomphalement la première grande révolution culturelle prolétarienne en Chine. Mao Tsé-toung a eu le mérite historique d’avoir élaboré la théorie sur la continuation de la révolution sous la dictature du prolétariat. Depuis la fondation de la République populaire de Chine, il n’a cessé de mener la lutte de classe, de développer les mouvements de masse des ouvriers et des paysans pauvres et moyens-pauvres et de combattre la bourgeoisie.

Grâce à la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne, des millions de masses se sont emparées de la théorie de Mao Tsé-toung sur la continuation de la révolution.

Sous la direction du Parti, les larges masses populaires ont chassé les éléments bourgeois irrécupérables et critiqué l’influence bourgeoise dans tous les domaines. La révolution culturelle a éduqué et forgé 95% des cadres. Elle a renforcé le Parti et consolidé la dictature du prolétariat.

La révolution culturelle a écrasé les trois bastions de la bourgeoisie dirigés par Liou Chao-chi, par Lin Piao et par la Bande des Quatre. Elle a plus que jamais auparavant unifié l’ensemble du Parti sur base de la pensée de Mao Tsé-toung.

La victoire de la Révolution Culturelle permet de mettre en pratique les directives du Président Mao, de réaliser la stabilité et l’unité, de faire régner l’ordre dans tout le pays, de diriger celui-ci de façon à ce que la Chine devienne avant la, fin du siècle un Etat socialiste moderne et puissant.

Les ouvriers, les paysans pauvres et moyens-pauvres et les classes laborieuses de Chine montrent un grand enthousiasme à développer la production socialiste qui a été sabotée pendant des années par la Bande des Quatre.

Lénine a enseigné que la classe ouvrière doit établir sa dictature politique et transformer le pays en réalisant une industrie moderne qui pourra donner au pouvoir prolétarien une base solide.

La petite production engendre le capitalisme. Le développement industriel renforce le contingent de la classe ouvrière. Le développement de la production industrielle renforce les liens entre les ouvriers et les paysans. Il permet de réduire l’écart entre la ville et la campagne, entre les ouvriers et les paysans, entre le travail manuel et le travail intellectuel.

Le développement de la production élève le bien être des masses populaires. La modernisation de l’agriculture, de l’industrie, des sciences et de l’armée permet à la Chine socialiste de construire une défense plus solide en cas d’une agression possible par une superpuissance.

Le développement de la production permet à la Chine d’offrir une aide plus grande aux pays du tiers monde et de soutenir encore plus la révolution prolétarienne mondiale.

Le grand bond en avant dans la production se réalise en mettant la politique socialiste au poste de commande, renforçant l’éducation marxiste-léniniste et en prenant la lutte de classe comme axe dans le travail.

Les ouvriers et les paysans pauvres et moyens-pauvres ont souffert des méfaits des Quatre. Ils se mobilisent dans la critique de la ligne bourgeoise. Pour mettre à jour les déformations du marxisme par la Bande des Quatre et pour mieux comprendre les principes révolutionnaires, une large campagne de masse est organisée pour étudier le Tome 5 des Œuvres Choisies de Mao Tsé-toung.

Dans toute la Chine, l’étude de la ligne fondamentale du Parti est renforcée pour que la dictature du prolétariat soit consolidée dans chaque usine, dans chaque commune, chaque unité.

Toutes les tentatives capitalistes doivent être combattues et éliminées. Pour prendre plus fermement en main la lutte de classe, le Parti Communiste Chinois organise une campagne de consolidation du Parti et de rectification du style de travail.

Le Parti est épuré des éléments corrompus, la révolutionnarisation des organes dirigeants est améliorée pour diriger énergiquement la lutte de classe, la lutte pour la production et la lutte pour l’expérimentation scientifique.

La démocratie au sein du Parti est développée, la discipline prolétarienne est renforcée. Les membres du Parti sont appelés à mener consciencieusement la lutte de masse et à rechercher la vérité dans les faits.

Pour renforcer la dictature du prolétariat, les cadres suivent l’’exemple de Taking. Ils travaillent dur et ne craignent ni l’épreuve ni la mort. Ils participent souvent au travail manuel ensemble avec les ouvriers et organisent le contrôle des masses sur leur travail.

Le 11ème Congrès a souligné la fidélité du Parti Communiste Chinois à l’internationalisme prolétarien et à la ligne révolutionnaire du président Mao en politique étrangère.

Le Parti Communiste Chinois soutient de façon conséquente la révolution prolétarienne mondiale, il renforce son unité avec la classe ouvrière du monde entier et avec les peuples et nations opprimés ; il s’unit avec toutes les organisations marxistes-léninistes authentiques pour combattre à fond le révisionnisme et défendre les principes révolutionnaires du marxisme-léninisme.

Sur base de l’analyse des trois mondes, la République Populaire de Chine renforce son unité avec les pays du tiers monde, elle s’unit avec les pays du deuxième monde qui sont victimes de l’oppression et sont sous la menace des superpuissances. Elle utilise les contradictions dans le camp de l’ennemi, pour former un large front mondial contre les deux superpuissances l’Union Soviétique et les Etats-Unis.

Nous sommes convaincus que sous la direction du Comité central, présidé par Houa Kouo-feng, le Parti communiste chinois remportera encore de plus grands succès. Le socialisme en Chine sera plus fort que jamais et montrera aux ouvriers du monde entier la voie vers la libération et le socialisme.

Le Bureau Politique du Parti Communiste Ouvrier en Construction
Tout le Pouvoir aux Ouvriers,
septembre 1977

(Publié dans le n°23 du bimensuel « Tout le Pouvoir aux Ouvrier » du 13 septembre 1977)