Centre MLM de belgique

Sur le « tiers-mondisme » et la description des « trois mondes » : Annexe 6 : Gudrun Ensslin – Déclaration

Gudrun Ensslin, une membre de la Fraction Armée Rouge ouest-allemande, a produit une déclaration le 19 janvier 1976, au sujet de l’Union soviétique, durant son procès. Elle donne la position de la RAF : l’Union Soviétique est un allié passif et le seul ennemi serait les Etats-Unis. Par conséquent, les organisations défendant la ligne maoïste auraient tort car elles aideraient les Etats-Unis en dénonçant l’Union Soviétique.

« Nous avons clarifié la dialectique historique et actuelle entre le front de libération sur la périphérie et le développement de la lutte de classe dans la métropole - la ligne de démarcation entre travail et capital - qui s’est développé en un front (...).

Utiliser les sectes maoïstes dans la République fédérale pour la ligne politique : l’URSS comme ennemi principal, ce qui renforce l’OTAN, est objectivement réactionnaire.

Leur anticommunisme ridicule étend à neutraliser le développement de l’anti-américanisme et à entraver la conscience du rapport de force en développement entre la révolution et l’impérialisme, le processus transcontinental dans et à partir duquel lutte la guérilla dans la métropole.

Tant que leur ligne obscure est basée sur la défense de la patrie, ils représentent une variation chauvine du revanchisme des masses. Le renforcement de l’OTAN ici et l’agitation pour la lutte clandestine en RDA, leur instrumentalisation par le PCC répète la tragédie des partis de la Troisième Internationale dans la crise de 1929-1933, comme une farce.

Ils ont depuis longtemps abandonné le terrain sur lequel repose le véritable potentiel pour une République fédérale anti-fasciste - celle de la résistance : la forme de la défensive qu’ils veulent organiser ne se contente pas d’anticiper la défaite - il accepte la défaite avant le combat n’ait commencé. »

mardi 27 octobre 2015


Annexes aux articles publiés sur le site