Centre MLM de belgique

S’armer de la dernière directive du président pour combattre résolument le révisionnisme soviétique − 1969

S’armer de la dernière directive du président
pour combattre résolument le révisionnisme soviétique
24 mars 1969

Au moment précis où les militaires et civils de toute la Chine acclament avec enthousiasme la publication de la récente directive de notre grand guide, le président Mao : « II faut faire consciencieusement le bilan de l’expérience acquise », les révisionnistes soviétiques ont, à nouveau, fait intrusion dans la région de l’île Tchenpao, territoire chinois, et ont créé un autre incident sanglant.

Ce nouveau crime d’agression des nouveaux tsars révisionnistes soviétiques a suscité la plus vive indignation et la haine implacable de centaines de millions de militaires et civils chinois. Militaires et civils soutiennent résolument l’urgente et énergique protestation du gouvernement chinois auprès du gouvernement soviétique.

Ils expriment leur plus chaleureuse sollicitude et leurs plus cordiales salutations aux combattants de la défense-frontière chinoise qui ont, une fois de plus, riposté énergiquement aux envahisseurs révisionnistes soviétiques et triomphalement défendu le territoire sacré de notre patrie. Ils se sont fermement engagés à prendre la récente directive du président Mao comme arme pour dévoiler au grand jour la nature agressive du social-impérialisme révisionniste soviétique, à centupler leur vigilance, à renforcer davantage leur unité, à repousser sans relâche les provocations armées des révisionnistes soviétiques et à réduire en poussière la folle et agressive ambition des nouveaux tsars ! La nature agressive du social-impérialisme révisionniste soviétique est immuable.

Notre grand guide, le président Mao, nous enseigne : « Qu’en est-il du Kuomintang ? Regardez ce qu’il a été et vous saurez ce qu’il est ; regardez ce qu’il a été et ce qu’il est et vous saurez ce qu’il sera ». Parallèlement à l’étude de la récente directive du président Mao sur la nécessité de comprendre l’enchaînement de l’Histoire, les militaires et civils du pays revoient ce grand enseignement du président Mao. Confrontant les réflexions nées de leur étude avec les menées des tsars, anciens et nouveaux, ils comprennent mieux encore l’immuabilité de la nature agressive du social-impérialisme révisionniste soviétique.

Agissant conformément aux enseignements du président Mao : « Nous ne devons donc absolument pas relâcher notre vigilance » et il faut « riposter du tac au tac », nous devons, affirment-ils, mener une lutte résolue contre lui.

A la nouvelle du crime monstrueux que les révisionnistes soviétiques ont commis en s’introduisant, de nouveau, dans la région de l’île Tchenpao, territoire chinois, et en œuvrant à un nouvel incident sanglant, les masses des militaires et civils de la province du Heilongkiang ont été profondément indignées.

Ce nouveau crime, de la clique renégate révisionniste soviétique qui s’oppose avec hargne à la Chine, ont-ils dit, a mieux encore démasqué la nature démoniaque de ce ramassis de social-impérialistes. Nous devons élever notre conscience de la lutte contre le révisionnisme et haïr les nouveaux tsars révisionnistes soviétiques, implacablement. Si les révisionnistes soviétiques osent répéter leurs intrusions, ils seront écrasés sous les coups !

Brûlant d’indignation, ouvriers et paysans pauvres et moyens-pauvres de diverses nationalités d’Ouroumtsi, chef-lieu de la Région autonome ouïgoure du Sinkiang, de Tatcheng et de Kachgar, et les commandants et combattants de l’A.P.L. stationnés dans ces villes ont protesté énergiquement contre le nouveau crime de la clique des renégats révisionnistes soviétiques.

Militaires et civils de diverses nationalités s’indignent : Nous, militaires et civils du Sinkiang, avons depuis longtemps percé à jour la nature agressive du social-impérialisme révisionniste soviétique. A l’égard de ce ramassis de mantes religieuses, nous devons suivre cet enseignement de notre grand guide, le président Mao : « S’il tient à se battre, nous l’anéantirons définitivement », faire tous les préparatifs au combat et l’exterminer là où il attaque.

Après avoir étudié la récente directive du président Mao, les commandants et combattants de la 8e compagnie d’une unité de l’A.P.L., citée à l’ordre du jour pour son exploit extraordinaire sur le Sangkumryung lors du combat contre l’agression U.S. pour aider la Corée, ont évoqué leur splendide histoire de cette lutte au cours de laquelle ils ont vaincu l’impérialisme U.S. sur le champ de bataille coréen. Se basant sur leur expérience personnelle, ils ont déclaré : La nature des loups ne changera jamais. « Tout ce qui est réactionnaire est pareil : tant qu’on ne le frappe pas, impossible de le faire tomber ». Ce qui est vrai pour l’impérialisme U.S., l’est aussi pour les révisionnistes soviétiques !

Les miliciens du bataillon de la milice de Kouo-tchouang, dans le district de Wouki, province du Hopei, qui ont vaillamment combattu l’impérialisme japonais, affirment : L’expérience historique nous apprend que devant l’impérialisme, le révisionnisme et toute la réaction, il faut riposter du tac au tac, ne jamais reculer d’un pouce et lutter résolument. Nous sommes depuis longtemps à nos postes de combat ; si l’ennemi ose s’aventurer, nous l’exterminerons complètement.

La situation révolutionnaire dans le monde est excellente, les nouveaux tsars seront anéantis.

Notre grand guide, le président Mao, a indiqué avec clairvoyance depuis longtemps : « Les impérialistes et les réactionnaires du pays ne se résigneront jamais à leur défaite ; ils se débattront jusqu’à la fin ».

En étudiant à nouveau ce grand enseignement du président Mao, militaires et civils du pays sont unanimes pour déclarer : Dans l’excellente situation sans précédent où la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne chinoise a remporté de grandes et décisives victoires et où la lutte anti-impérialiste et antirévisionniste des peuples révolutionnaires du monde faite rage, les provocations militaires des révisionnistes soviétiques contre la Chine prouvent seulement qu’assiégés de difficultés intérieures et extérieures et au bout de leur rouleau, ils se lancent dans une lutte désespérée.

Les membres du Comité révolutionnaire et les masses révolutionnaires du Bureau d’Administration du port de Hsinkang, Tientsin, ont dit : La magnifique Grande Révolution Culturelle Prolétarienne a complètement renversé la poignée d’agents de l’impérialisme U.S. Et du révisionnisme soviétique, dont Liou Chao-chi, renégat, agent de l’ennemi et traître à la classe ouvrière, et a extirpé les sinistres racines grâce auxquelles l’impérialisme U.S. et le révisionnisme soviétique tentaient, mais en pure perte, de restaurer le capitalisme en Chine.

Comme un animal aux abois, la clique renégate révisionniste soviétique, à qui la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne de Chine fait peur et à laquelle elle voue une haine mortelle, recourt de nouveau aux aventures militaires et se livre à des provocations frénétiques contre la Chine.

De la sorte, elle accélère sa ruine et creuse sa propre tombe. Selon l’enseignement du président Mao : « II faut faire consciencieusement le bilan de l’expérience acquise », les combattants et miliciens qui ont pris part à la Guerre de Résistance contre le Japon, à la Guerre de Libération, à la Guerre de résistance à l’agression U.S.

Et d’aide à la Corée, ou à la contre-attaque en légitime défense à la frontière sino-indienne, se sont rappelé l’histoire de leurs combats. Ils ont ainsi compris plus profondément les paroles du président Mao : « C’est le peuple qui est vraiment puissant, et non les réactionnaires ». Ils ont déclaré : La collusion entre les révisionnistes soviétiques et les impérialistes U.S. qui s’entendent comme larrons en foire pour déclencher un courant néfaste antichinois ne peut que mieux révéler leur faible nature de tigre en papier. Pour Inimeng, paysan pauvre de la minorité Wa, membre d’une commune populaire du district autonome Kengma des peuples Tai et Wa, dans la province du Yunnan : L’intrusion en territoire chinois du révisionnisme soviétique fait penser à un léopard qui se jette dans un piège.

Plus il saute de haut, mieux le piège fonctionne et plus proche est sa fin.

Si les révisionnistes soviétiques continuent leur agression, nous les exterminerons complètement, exactement comme des bêtes sauvages. Armons-nous de la pensée de Mao Tsé-toung et enterrons à jamais l’impérialisme, le révisionnisme et toute la réaction Ce que craint par-dessus tout la clique renégate révisionniste soviétique, c’est que le peuple chinois, le peuple soviétique et les autres peuples révolutionnaires du monde assimilent l’invincible pensée de Mao Tsé-toung, l’arme idéologique la plus puissante pour s’opposer à l’impérialisme et au révisionnisme.

Notre grand guide, le président Mao, nous enseigne que « nous devons soutenir tout ce que notre ennemi combat et combattre tout ce qu’il soutient ».

Plus la clique des renégats révisionnistes soviétiques craint la pensée de Mao Tsé-toung, plus assidûment nous devons l’étudier et l’appliquer de façon vivante afin de mener jusqu’au bout la grande lutte contre l’impérialisme, le révisionnisme et toute la réaction. Song Hsiué-yi, un des cinq héros de la bataille du Mont Langya, maintenant président du comité révolutionnaire de la brigade de production Peikong du district de Sinyang, province du Honan, affirme : Armé de la pensée de Mao Tsé-toung, le peuple chinois possède l’esprit héroïque de combattre l’ennemi jusqu’à la dernière goutte de son sang.

L’impérialisme japonais était armé jusqu’aux dents, mais il a été réduit en charpie par le peuple chinois armé de la pensée de Mao Tsé-toung et a dû se rendre.

L’impérialisme U.S. a tour à tour utilisé les armes les plus nouvelles, hormis l’arme nucléaire, dans sa guerre d’agression contre la Corée, mais a finalement été battu à plates coutures par les Volontaires du peuple chinois armés de la pensée de Mao Tsé-toung. Les réactionnaires indiens ont suscité des incidents sanglants à la frontière sino-indienne et ont fait des incursions armées en Chine. Eux aussi, ont été complètement écrasés par l’Armée populaire de Libération, armée témoignant d’une fidélité sans bornes envers notre grand guide, le président Mao.

Tout cela montre pleinement que la grande pensée de Mao Tsé-toung est une bombe atomique spirituelle d’une puissance infinie, que le peuple chinois et l’A.P.L. de Chine, forts de la pensée de Mao Tsé-toung, sont invincibles.

En s’opposant furieusement à la Chine, les nouveaux tsars révisionnistes soviétiques ne peuvent que connaître une fin encore plus misérable que les impérialismes U.S. et japonais et les réactionnaires indiens ! Les combattants de la défense-frontière chinoise stationnés dans la région de l’île Tchenpao, qui ont victorieusement défendu le territoire sacré de la Chine, ont affirmé : Notre lutte contre la clique renégate révisionniste soviétique est la lutte du marxisme, du léninisme, de la pensée de Mao Tsé-toung, contre le révisionnisme moderne, la lutte du socialisme contre le social-impérialisme. Nous ferons de plus grands efforts encore pour que la pensée de Mao Tsé-toung commande en tout, redoublerons de vigilance et serons prêts à tout moment à exterminer tout ennemi intrus.

Faire consciencieusement le bilan de l’expérience et remporter de nouvelles victoires dans la révolution et la production Depuis la publication de la récente directive de notre grand guide, le président Mao, et de l’important éditorial du Hongqi intitulé : « Du bilan de l’expérience », les centaines de millions de militaires et civils de toute la Chine ont rapidement lancé un puissant mouvement pour les étudier, les propager et les matérialiser.

Animés de profonds sentiments prolétariens de fidélité indéfectible à notre grand guide, le président Mao, ils sont déterminés à transformer leur profonde haine envers les nouveaux tsars révisionnistes soviétiques en une prodigieuse force de combat, à utiliser mieux encore, la pensée de Mao Tsé-toung pour dresser consciencieusement le bilan de l’expérience acquise, à appliquer de façon générale toutes les récentes directives du président Mao et ses divers principes politiques prolétariens, à remporter de nouvelles victoires dans la révolution et l’édification socialistes, à édifier notre grande patrie en pays plus puissant encore et à briser les visées agressives du révisionnisme soviétique.

De nombreuses équipes de propagande de la pensée de Mao Tsé-toung ont été envoyées par les comités révolutionnaires de tous les coins du pays et les unités de l’A.P.L. stationnées en ces lieux, dans les usines, mines, villages et écoles pour y propager largement la récente directive du président Mao. Les comités révolutionnaires à tous les échelons, dans les provinces, municipalités relevant de l’autorité centrale et régions autonomes ont tenu des réunions plénières ou des réunions élargies du comité permanent, et ont élaboré des mesures pour faire consciencieusement le bilan de l’expérience, à la lumière de la pensée de Mao Tsé-toung et rassembler des exemples typiques.

Beaucoup d’unités de travail ont organisé des stages d’étude de la pensée de Mao Tsé-toung pour la mise en pratique des récentes directives du président Mao et de ses divers principes politiques prolétariens. Militaires et civils du pays tout entier ont considéré, à l’unanimité, la récente directive de notre grand guide, le président Mao, comme un nouvel ordre de mobilisation au combat, adressé à tout le Parti, à toute l’armée et à tout le peuple, au moment où la situation internationale et intérieure est excellente.

Elle est l’arme idéologique puissante qui nous permet de comprendre profondément les lois objectives de la poursuite de la révolution sous la dictature du prolétariat.

C’est notre phare illuminant la voie qui nous conduit à la victoire totale dans la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne, une bombe atomique spirituelle pour vaincre l’impérialisme U.S., le révisionnisme soviétique et toute la réaction.

Nous devons suivre le grand enseignement du président Mao, faire consciencieusement le bilan de l’expérience acquise, et mettre pleinement en jeu la puissante force révolutionnaire de la pensée de Mao Tsé-toung pour transformer le monde objectif et le monde subjectif. Nous ferons de cette force spirituelle, une grande force matérielle et remporterons sans cesse de nouvelles victoires dans la révolution et la production, pour saluer le prochain IXe congrès du grand, glorieux et juste Parti communiste chinois.