Centre MLM de belgique

Promesse de lutte de l’action antifasciste - 12 juillet 1932

Le 10 juillet 1932 se réunissaient 1500 personnes, déléguées au congrès d’unité de l’Action Antifasciste, organisation de front impulsée quelques semaines plus tôt.

Le 12 juillet 1932 était décidé une promesse de lutte, établissant le programme de l’Action Antifasciste.

Un ennemi, un front, une lutte ! Promesse de lutte de l’action antifasciste

Le congrès de lutte contre le fascisme a décidé à sa réunion de prendre la promesse suivante comme serment de lutte de l’action antifasciste :

Nous promettons, corps et vie, de donner

tout notre force pour la lutte antifasciste de masses :

contre les fascistes, ennemis à mort du peuple travailleur,

contre la formation de la dictature fasciste,

contre la terreur meurtrière fasciste,

contre les décrets spéciaux, les interdictions, les mesures d’oppression,

contre le vol des paies, le vol des salaires, le vol des aides,

contre l’esclavage et la politique de guerre impérialiste,

contre le système capitaliste de faim et de servitude !

Avec toutes les forces contre le fascisme !

Vive l’action antifasciste !

Nous promettons de ne pas nous reposer, de prendre de repos,

mais au contraire de mettre toutes nos forces

dans l’entreprise et les lieux avec machines à pointer,

dans la ville et à la campagne :

pour le front rouge d’unité, ensemble,

pour la liberté de la classe ouvrière,

pour la défense du Parti Communiste

et de toutes les organisations prolétaires

pour la défense de l’Union soviétique,

pour l’autodéfense des masses,

pour les grèves et les actions de lutte,

pour la grève politique de masse contre

les dominants fascistes,

pour un gouvernement ouvrier-paysan,

pour une Allemagne libre, socialiste !

Tout pour le socialisme !

Vive l’action antifasciste !

Un ennemi, un front, une lutte !

Avec nous ! Nous sommes les antifascistes de l’action !

Nous promettons avec notre appel combattant :

« Front rouge » !