Centre MLM de belgique

PCP : Message au Comité central du PC de Chine − 1976

[rouge]GLOIRE ÉTERNELLE AU PRÉSIDENT MAO TSETOUNG GRAND ÉDUCATEUR DU PROLÉTARIAT INTERNATIONAL DES PEUPLES OPPRIMES ET DE LA RÉVOLUTION MONDIALE ![/rouge]

Message du Comité Central du PCP au Comité Central du Parti Communiste Chinois

Avec une profonde douleur et une vive émotion, nous exprimons au Comité Central du Parti Communiste Chinois et à travers lui au glorieux Parti, à la classe ouvrière et au peuple de Chine, notre grande peine pour cette immense et irréparable perte que signifie le décès du Président Mao Tsétoung, fondateur et guide lumineux du PCC, sage et infatigable dirigeant de la révolution chinoise et grand éducateur du prolétariat international, des peuples opprimés et de la révolution mondiale.

La classe ouvrière et le mouvement communiste international dans sa grandiose histoire de lutte, ont connu des moments d’immenses pertes et de profonde douleur face à la disparition de leurs grands créateurs, éducateurs et conducteurs ; ainsi celles de Marx et Engels et celles de Lénine et Staline, qui ont nécessairement eu une répercussion dans l’histoire.

Aujourd’hui nous nous confrontons aussi à un de ces graves et douloureux moments, et comme hier nous devons hisser plus haut les invincibles drapeaux du marxisme pour que le Programme de la classe ouvrière que Marx, Lénine et Mao ont mis en marche, se développe plus et mieux atteignant son but : l’émancipation de la classe ouvrière et la construction finale de la société sans classes, but de toute l’humanité.

Dans ce grand tourbillon de la lutte de classes de la révolution chinoise, le Président Mao Tsétoung, partant de l’indispensable direction du prolétariat, a établi le chemin d’encercler les villes à partir de la campagne, construisant des bases d’appui et développant une héroïque guerre populaire.

Ainsi, sous la direction du Parti Communiste Chinois, à travers d’une guerre prolongée avec des revers et des victoires, forgeant un front uni basé sur l’alliance ouvrière-paysanne, livrant la lutte armée qui engendra une grande armée populaire et travaillant constamment pour la construction du Parti, en 1949 la classe ouvrière et le peuple chinois culminèrent la révolution de Démocratie Nouvelle ; et les lois générales de la révolution que le Président Mao Tsétoung établit furent consacrées comme la voie par laquelle doivent passer tous ceux qui combattent encore contre la domination de l’impérialisme et la féodalité.

Mais l’oeuvre extraordinaire du Président Mao Tsétoung se projette et s’agrandit avec la conduction de la Révolution Socialiste dans la République Populaire de Chine qu’il a lui-même fondée.

Il fixa la ligne fondamentale du socialisme partant du principe de la lutte de classes, établissant que les classes et la lutte de classes y subsiste, et synthétisant l’expérience mondiale il développa la théorie marxiste de la continuation de la révolution sous la dictature du prolétariat impulsant la plus colossale mobilisation de masses de l’histoire, la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne, continuation de la révolution qui évite la restauration capitaliste et sert au développement et à la construction du socialisme.

Ainsi le Président Mao a marqué la voie vers l’avenir communiste appelant les masses à combattre sous la grande devise de "On a raison de se révolter" et "La philosophie du prolétariat est la philosophie de la lutte" pour balayer les monstres qui de temps en temps sortent au grand jour et les bourgeois qui suivent, la voie capitaliste au sein même du Parti. Tout cela pour fortifier la dictature du prolétariat, instrument indispensable pour marcher vers l’accomplissement du but historique de la classe ouvrière.

Le Président Mao Tsétoung durant plus de soixante ans de combat dans le creuset de la révolution chinoise et du prolétariat international adhéra au marxisme et le fondant dans la réalité de sa patrie le développa : la philosophie marxiste, l’économie politique et le socialisme scientifique montre l’empreinte de ses apports immortels.

La défense du marxisme l’amena à combattre le révisionnisme qu’il démasque implacablement face au monde comme étant la négation du marxisme, comme avorton bourgeois qui doit être balayé pour que la révolution avance ; et à travers la grande polémique et la lutte au niveau mondial il impulsa et dirigea fermement la campagne contre le social-impérialisme dont le commandement est la clique révisionniste avec à sa tête Brejnev et, qui finalement constitue l’actuelle source de guerre.

Ainsi, le Président Mao Tsétoung hérita, défendit et développa le marxisme-léninisme l’élevant à sa condition actuelle d’âme vive de la classe ouvrière et d’espérance de l’humanité : le marxisme-léninisme-pensée Mao Tsétoung ; en conséquence, être aujourd’hui marxiste-léniniste c’est adhérer à la pensée Mao Tsétoung.

Le Président Mao Tsétoung fonda le Parti Communiste Chinois et le guida savamment pendant plus de cinquante années de lutte : lors de ses historiques débuts d’avant-garde de la classe ouvrière chinoise, dans les tourmentes de l’Expédition du Nord, dans l’épopée de la Guerre Agraire et de la Longue Marche, dans l’infatigable et héroïque Guerre de Résistance Anti-japonaise, dans l’irrésistible et victorieuse Guerre de Libération Nationale, dans la construction du socialisme et dans la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne.

Le Président Mao Tsétoung conduisit son Parti le forgeant aussi dans la lutte de deux lignes en son sein même contre le droitisme et le gauchisme qui essayait de le dévier et, spécialement ces dernières années, contre le révisionnisme qui leva sa tête contre-révolutionnaire avec Liou-Chao-Chi, Lin Piao et aujourd’hui Teng Siao Ping et son courant droitiste. Dans la grande lutte de classes de la révolution chinoise et du monde contemporain et dans la lutte de deux lignes au sein de ses propres rangs, le Président Mao Tsétoung dirigea le Parti Communiste Chinois pour faire de lui le "grand, glorieux et correct" Parti que la classe ouvrière et le monde admirent et respectent.

Dans ce creuset s’est forgé le plus grand révolutionnaire de Chine, le continuateur magistral des grands éducateurs de la classe ouvrière internationale, le glorieux militant communiste qui a développé Marx et Lénine, l’homme extraordinaire, dont la vie palpita jusqu’à la fin, de la lumière impérissable du marxisme, de la force créatrice toute-puissante des masses et de la volonté de servir le peuple.

Comme l’a dit le Président Mao lui-même, les cinquante à cent prochaines années ébranleront le monde pour le changer, puisque nous sommes et nous vivrons une époque décisive pour la classe ouvrière, le peuple et l’humanité toute entière.

La grande tempête révolutionnaire enflammera la face de la Terre, beaucoup de nouveaux problèmes devront être résolus et entre les victoires il y aura des revers et des échecs.

La révolution est le courant principal de l’histoire mais elle devra balayer les écueils et les contre-courants et, nous sommes sûrs que la révolution prévaudra nécessairement.

En un mot, "l’avenir est radieux, mais notre chemin est tortueux."

Le fondateur de notre Parti , José Carlos Mariátegui nous enseigna : "Il n’est pas possible d’ignorer le destin d’une nation qui occupe une place prépondérante dans l’espace et dans le temps. La Chine pèse trop dans l’histoire humaine pour que ses événements et ses hommes ne nous touchent pas."

Si cela a été dit de l’ancienne Chine, que dire alors aujourd’hui de la Chine nouvelle ? Ainsi, pour notre Parti, les communistes et le peuple péruviens, la perspective historique demande aujourd’hui plus que jamais, en ce grand moment critique et douloureux pour la classe ouvrière et la révolution mondiale, d’adhérer davantage au marxisme, de nous saisir fortement de la philosophie de la lutte, de transformer la douleur en force, et resserrant les files autour de la ligne rouge du Parti Communiste Chinois qui brandit haut le drapeau invaincu du Président Mao Tsétoung, d’avancer ensemble avec les partis fidèles au marxisme, avec la classe ouvrière internationale et avec les peuples du monde, promettant solennellement de marcher toujours sous les drapeaux rouges et victorieux de Marx, Lénine et Mao Tsétoung.

Le Président Mao Tsétoung est mort ! mais sa pensée et son action vivent dans la classe ouvrière, dans les peuples opprimés et les masses du monde, et n’importe où combatte la révolution vivra éternellement le marxisme-léninisme-pensée Mao Tsétoung !

Gloire éternelle au Président Mao Tsétoung, grand éducateur du prolétariat international, des peuples opprimés et de la révolution mondiale !

Pérou, 10 septembre 1976

[rouge]Comité Central
PARTI COMMUNISTE DU PÉROU[/rouge]

Bandera Roja 47-48, Oct. 77

mercredi 27 septembre 2017


Documents du Parti Communiste du Pérou