Centre MLM de belgique

PCP : Gloire éternelle au Président Mao Tsétoung ! − 1976

Au cours de milliers d’années de lutte incessante pour passer du règne de la nécessité à celui de la liberté, l’humanité engendra la classe ouvrière et celle-ci, avec sa force inépuisable et croissante engendra le marxisme-léninisme synthétisé dans Marx et Engels, dans Lénine et Staline.

Ainsi, depuis que le marxisme a surgi de la classe ouvrière, les peuples opprimés et l’humanité entière ont un but et une espérance : construire la société nouvelle, la société communiste vers laquelle ils marchent « avec une foi véhémente et active. »

À l’époque de l’impérialisme ou du capitalisme monopoliste, parasitaire et agonisant, époque où la classe ouvrière par la force de ses mains armées conquiert le pouvoir et où les vagues croissantes et furieuses de la libération nationale balayent l’oppression impérialiste, se développe la révolution chinoise pleine d’enseignement et d’étonnement pour le monde.

Dans ce creuset historique la classe ouvrière internationale se concrétisa dans le Président Mao Tsétoung, qui en 1921 fonda le Parti Communiste de Chine, l’avant garde organisée qui conduisit la révolution de démocratie nouvelle culminée triomphalement avec la fondation de la République Populaire de Chine, le Parti qui aujourd’hui à travers la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne développe la Révolution Socialiste et fortifie la dictature du prolétariat.

Ainsi émergea la Pensée Mao Tsétoung.

Ainsi le marxisme-léninisme trouva la voie pour guider et incorporer les peuples opprimés au torrent irrépressible de la révolution mondiale.

Ainsi le marxisme-léninisme trouva le chemin pour développer sans interruption la Révolution Socialiste et marcher inexorablement vers son objectif futur, la société communiste.

Dans ce cadre grandiose de lutte de classes, dans sa grande patrie et dans le monde, le Président Mao Tsétoung hérita du marxisme-léninisme, le défendit et le développa.

Il le défendit contre le révisionnisme qui aujourd’hui démasqué sous les traits du social-impérialisme soviétique, est à l’heure actuelle la principale source de guerre.

Et le développa dans tous les domaines, l’élevant à sa situation actuelle de marxisme-léninisme-pensée Mao Tsétoung.

Ainsi le marxisme, dans les flammes de la lutte de classes et l’action des grands éducateurs du prolétariat, devient marxisme-léninisme-pensée Mao Tsétoung.

En conséquence, aujourd’hui être marxiste c’est adhérer au marxisme-léninisme-pensée Mao Tsétoung.

Le Président Mao Tsétoung est mort !

Son grand coeur a cessé de battre, son pouls s’est arrêté et sa vie éteinte.

Une profonde douleur dense et lourde retombe sur la classe ouvrière et les peuples opprimés de la Terre et les drapeaux rouges en berne portent un deuil universel.

Le grand éducateur du prolétariat international a cessé d’exister et son insondable absence se ressent dans le monde entier : c’est la grande absence que nous a laissé Marx, c’est la grande absence qui nous a laissé Lénine, aujourd’hui plus qu’hier la classe ouvrière et les masses populaires, convertissant leur douleur en force, à travers la tourmente, continueront jusqu’au but lumineux arborant toujours les drapeaux invaincus de Marx, Lénine et Mao Tsétoung.

Les Organisations qui adhérent à Mariátegui en ce moment de peine expriment au peuple chinois, à la classe ouvrière chinoise et au grand, glorieux et correct Parti Communiste de Chine leur plus profonde peine pour le décès du Président Mao Tsétoung, grand éducateur de la classe ouvrière internationale, des peuples opprimés du monde et de la révolution mondiale, dont la pensée illumine le monde et l’illuminera toujours.

GLOIRE ÉTERNELLE AU PRÉSIDENT MAO TSETOUNG

Comité Coordinateur d’Organisations adhérentes à Mariátegui
V. P. No. 6, dec.76
Lima, le 18 septembre 1976

samedi 18 septembre 1976


Documents du Parti Communiste du Pérou