Centre MLM de belgique

PCE CR : 6 juin, le maoïsme libérera l’Équateur

« Donnez-nous une organisation de révolutionnaires et nous retournerons la Russie » Lénine

Par cet article, nous posons la célébration d’un nouvel anniversaire du PCE dans le processus de reconstruction, nous allons faire un petit aperçu de comment nous avons été amené à former un détachement du prolétariat au plan national et international.

Il y a deux ans, un groupe de révolutionnaires qui ont rejeté et se sont confrontés au révisionnisme et à l’opportunisme politique des organisations qui se disent « de gauche » (comme dans le cas du PCMLE - vieux PCE qui trafiquent des postes dans l’État bourgeois - propriétaire terrien avec le discours de la révolution) s’est réuni pour former le Comité de Reconstruction du PCE et ainsi défendre le marxisme révolutionnaire.

Ce processus d’affirmation idéologique du marxisme a commencé il y a deux ans, mais depuis 2006, il avait mené étude et propagande pour que s’affirme la ligne rouge du prolétariat, pour laquelle nous nous trouvions dans une dure lutte à l’intérieur de ces organisations révisionnistes.

Après l’application d’une lutte acharnée contre le révisionnisme, l’opportunisme et le parlementarisme dans les rangs de ces organisations et sans l’obtention de résultats, nous avons appliqué le principe du camarade Lénine sur la fraction : lorsque vous êtes dans un parti qui dévie vers la falaise de l’opportunisme, on doit alors fait face pour faire en sorte que ce parti retourne au chemin révolutionnaire et ne pas le faire équivaut à un crime politique, mais quand le parti ne peut plus être rectifié, quand il est embourbé dans la boue du révisionnisme, c’est alors que communistes qui ont été fidèles aux principes, sortent et continuent le combat avec une nouvelle structure organisationnelle.

Ainsi, nous sommes complètement sorti des rangs du révisionnisme et nous continuons à saisir et à étudier le marxisme-léninisme-maoïsme, à comprendre que la Révolution chinoise avec le président Mao Zedong comme dirigeant a laissé un héritage philosophique, politique, économique, culturelle et militaire très important non seulement à la classe, mais aux peuples opprimés, pour que la révolution prolétarienne mondiale soit avec un guide idéologique révolutionnaire en tant que ligne rouge.

Dans le temps qui s’est écoulé depuis le 6 Juin 2010, nous avons étudié de meilleure manière le marxisme, mettant en évidence une pratique constante pour l’application de la théorie, démontrant au peuple qu’en notre pays s’applique le Capitalisme bureaucratique inévitablement lié au semi-féodalisme et au semi-colonialisme, soulignant que, dans notre pays, l’étape de la révolution n’est pas socialiste, mais l’étape de la révolution de Nouvelle Démocratie.

Nous résistons et luttons contre le gouvernement de Correa qui approfondit chaque fois plus le capitalisme bureaucratique qui crée un régime fasciste avec les politiques anti-populaires et corporatistes dans les masses ; qui déclenche la répression contre le peuple et les révolutionnaires ; qui trompent les masses paysannes avec une fausse et intense campagne de propagande disant qu’il va y avoir répartition des terres, quand en réalité, par son caractère de classe, Correa est un défenseur de l’État bourgeois – propriétaire terrien et ne portera pas préjudice à ses intérêts et ceux de ses proches.

Cette année, nous avons obtenu quelques victoires importantes dans le chemin de la préparation à la guerre populaire en Équateur, et nous nous permettons de faire connaître :

« Les communistes sont comme la semence et le peuple comme la terre. Partout où nous allons, nous devons nous unir avec le peuple, prendre racine et s’épanouir en lui » Mao Zedong

1.-Pour les communistes et les révolutionnaires maoïstes, les campagnes sont une pierre angulaire de la lutte des classes et la paysannerie, dans la révolution de Nouvelle Démocratie, joue le rôle de la force principale et le prolétariat de force dirigeante et comme tel, Comité de reconstruction du PCE, a fait un pas dialectique très important pour organiser là où nous les maoïstes en Équateur nous devons être, c’est-à-dire dans les campagnes, connaissant de première main l’oppression et l’inégalité vécue au jour le jour par la paysannerie par la semi-la féodalité.

2.-Massifier le Programme de la révolution de Nouvelle Démocratie dans certaines provinces du pays, pour atteindre les communautés, les usines, les marchés, etc. en appliquant les enseignements du président Mao qui nous indiquent que pour donner un Nord révolutionnaire aux masses et éviter que nous les communistes et les révolutionnaires soyons isolés, nous devons faire connaître la raison de notre lutte et ce en quoi consiste le Programme, en familiarisant le maoïsme dans le Peuple.

3.-La presse, comme nous l’a dit le camarade Lénine, doit être le centre propagandiste pour la diffusion du marxisme et la relation du Parti avec les masses ; cette année, le parti a élaboré sa presse centrale pour une meilleure diffusion de la théorie et ainsi atteindre les communautés, les usines, les écoles, les universités, sans la répression puisse facilement tourner et connaître nos mouvements, parce que cette la presse a comme caractéristiques sa semi-clandestinité, avec un format démocratique-révolutionnaire dans le but de conscientiser, d’organiser et de promouvoir les luttes du peuple.

4.-Dans le parti, en permanence, se déroule une lutte de deux lignes, quand on voit qu’un cadre a échoué dans ses activités politiques, organisationnelles, nous aidons le camarade à aller de l’avant et à ne pas rester bloqué, parce que le parti fonctionne comme une machine et si une pièce ne fonctionne pas, alors toute la machine dans son ensemble ne progresse pas comme il se doit ; dans cette lutte, il y a des camarades qui ne peuvent pas être corrigés ou ne seront pas corrigées par leur manque d’assimilation idéologique et de compromis pratique, donc il y a lieu de purger afin que le Parti continue à préparer les conditions pour déclencher la GP dans notre pays.

5.-En tant que membres du MCI, nous donnons notre contribution pour que dans le monde s’affirme le maoïsme, en soutenant les guerres populaires qui ont lieu en Inde, au Pérou, aux Philippines et en Turquie, en faisant connaître les positions sur des questions controversées qui sont en débat, comme c’est le cas du centrisme, de la défense de la PCP et de la guerre populaire au Pérou, et surtout apportant notre part au sujet de la théorie maoïste comme : le capitalisme bureaucratique, la démocratie nouvelle, la guerre populaire, entre autres parmi les choses étudiées, le débat entre les partis, les organisations, les mouvements maoïstes.

6.-Il a été effectué un travail important dans la diffusion théorique à l’échelle nationale et internationale à travers les blogs et les sites Web dont le parti est responsable, dans la connaissance de l’importance et la responsabilité que cela implique comme ils sont des médias de masse où peut passer l’intelligence et la connaissance de nos positions sur une question spécifique de que ce qui passe dans notre environnement politique.

7.-La relation du Parti avec les masses va en s’améliorant car elles embrassent le maoïsme et s’identifient avec lui, dans cette mesure, le Parti a mené des luttes importantes telles que les marches qui ont eu lieu au mois de septembre pour les étudiants du secondaire contre l’application du BGU [une réforme du Baccalauréat] et les politiques fascistes corporatistes du gouvernement de Correa, tout comme le travail important réalisé dans le défilé de la Fête du premier mai dans le centre du pays, où il a été distribué 3000 programmes de la RND [révolution nationale démocratique], et mettant en évidence notre apport contre le gouvernement et les autorités d’un canton dans la province de Chimborazo, par la lutte paysanne pour justes revendications de la paysannerie, comme l’impôt foncier doit être réduit.

8.-Les travaux théoriques réalisés par le Parti sont mis en évidence dans les positions, les écrits, les livres qui ont été publiés sur EDICIONES VANGUARDIA PROLETARIA, le site officiel du PCE, nous pouvons citer quelques-unes de ces écrits comme « Notes de PCE sur la lutte contre le centrisme », « Le révisionnisme et l’opportunisme politique en Équateur », « Le cours de la Guerre Populaire au Pérou », »Le problème de la terre en Équateur », entre autres, et soulignant le livre « Le fascisme de Correa en Équateur » qui appelle à exposer, à résister et à combattre le gouvernement.

Mais bien sûr, dans le développement de tout Parti, tout n’a pas été couronné de succès dans la politique du PCE, il a été fait des erreurs et en tant que tel nous devons réaliser une forte auto-critique, tirant des expériences afin de ne plus les commettre ; parmi les erreurs commises on a les choses suivantes :

1.-Précipitation par le Parti dans certaines activités, à vouloir aller plus vite dans la construction de l’organisation, il y a eu certains niveaux de subjectivité dans ces activités.

2.-Dans certains cas n’a pas été adéquatement mesuré l’équilibre des forces entre les communistes et les ennemis de la classe, résultant en des activités si elles n’avaient pas été corrigé en temps opportun des auraient pu constituer des échecs pour le Parti et le peuple.

3.-Tout en appliquant une lutte de deux lignes au sein du Parti, nous avons encore besoin d’apprendre à la gérer de meilleure manière ; cela pourrait permettre d’éviter certains problèmes organiques et des activités précises, dont les directions ne seraient pas tombées.

En ce point, il convient de mentionner que les communistes ne croient pas en la conception révisionniste hoxhaïste du « parti monolithique », selon laquelle le Parti communiste n’a pas de fissures, ni de luttes en son sein, une conception qui a été réfutée par l’effondrement même de ce qui restait du « socialisme » en Albanie et dans le PTA à la fin des années 1980.

La lutte de deux lignes au sein du Parti est le moteur de l’organisation, personne n’est communiste à 100%, de sorte que la lutte de deux lignes est l’arme nécessaire pour imposer la ligne rouge contre la ligne noire, le marxisme contre le révisionnisme, l’unité contre la division.

4.-Bien que le programme de la révolution de Nouvelle Démocratie a été distribué et massifié, ce n’est pas suffisant par rapport au nombre d’habitants des provinces où nous exerçons nos activités, cela se produit en raison de problèmes qui se posent dans les luttes économiques, politiques et organisationnelles.

Toutes ces erreurs sont évitables par le Parti, si nous faisons une meilleure étude du marxisme-léninisme-maoïsme, et si ces erreurs n’ont pas coûté la prison, ce sont des erreurs qui diminuent la capacité idéologique - opérationnelle idéologique de chaque cadre du Parti dans son ensemble.

Au moyen de l’auto-critique que nous faisons, nous nous engageons envers la classe et le peuple à corriger ces erreurs, à tirer des enseignements et à ne plus les commettre.

« Les matérialistes conséquents sont intrépides. Nous espérons que tous nos compagnons de lutte prendront courageusement leurs responsabilités et vaincront les difficultés, qu’ils ne craindront ni les revers ni les railleries et qu’ils n’hésiteront pas à nous faire, à nous autres communistes, des critiques et des suggestions. « Celui qui ne craint pas d’être lardé de coups d’épée ose désarçonner l’empereur » — c’est cet esprit intrépide que nous devons avoir dans le combat pour le socialisme et le communisme. » Mao Zedong

En ce point, nous voulons réaliser une critique fraternelles des différents détachements maoïstes qui existent dans notre pays ou qui sont surgis (dans le cadre de la lutte des fractions communistes pour faire avancer le Parti communiste dans son ensemble) ; c’est le cas des camarades des :

PCE-SOL ROJO.- Nous saluons les camarades et mettons en avant son travail important et reconnaissable qui s’est effectué dans les campagnes équatoriennes et dans la jeunesse, nous effectuons un salut fraternel à ses bases, souhaitant continuer à avancer pour le bien commun du prolétariat et du peuple.

Toutefois, nous ne croyons pas qu’il soit correct qu’un parti, qu’il soit petit ou grand, vieux ou jeune, puisse agir sans un programme stratégique pour les masses en accord avec l’étape de la révolution que traverse l’Équateur ; nous suggérons de corriger et d’avancer.

MOVIMIENTO VIENTOS DEL PUEBLO.- Nous saluons et soutenons la lutte acharnée réalisée contre l’opportunisme et le révisionnisme de type ancien et nouveau (vieux PCE et PCMLE), votre important travail déployé dans les marches du Premier Mai, au bénéfice des ouvriers, des paysans, des étudiants ; vos documents indiquent que les communistes et les révolutionnaires doivent aller dans les campagnes pour organiser les masses et les forums tels celui effectué pour démasquer et combattre le révisionnisme cubain.

A côté de cela, il y a des choses à corriger ; les camarades du MVP ne devraient pas aller avec des tendances anarchistes (présenté sous l’enveloppe de la « culture » et la musique) amenées pour des gens qui dansent, car ces personnes que vous voulez faire entrer dans leur mouvement, sont avec les révisionnistes, les sociaux-démocrates, les anarchistes et le seul but qu’ils ont est de confondre les organisations qui veulent se battre et organiser un véritable changement social.

De la même manière, nous croyons pas que cela serve beaucoup que de remplir et remplir les salles sans un objectif clair, parce que si nous faisons des efforts pour de telles activités, nous devons être certains de gagner quelque chose pour la cause, cette conquête est exprimée dans la politisation des masses et la mise en relation avec le marxisme-léninisme-maoïsme et, par conséquent la participation à la révolution, et si cela n’est pas atteint dans une certaine mesure, cette réalisation n’a pas de sens pour valoir de tels efforts. Camarades, n’hésitez pas à déclencher la lutte de deux lignes au sein de votre organisation, c’est une nécessité et un devoir communiste.

MOVIMIENTO PROTESTA.- Nous sommes ravis de savoir que d’autres organisations surgissent ou se maoïsent, par le fait que la théorie révolutionnaire du marxisme-léninisme-maoïsme imprègne les intellectuels progressistes et les masses, cependant nous portons notre critique sur l’étude des ligne idéologique, car ils confondent les étapes de la révolution qui doit avoir lieu dans notre pays, qui n’est pas socialiste comme vous l’affirmez, mais l’étape de la révolution démocratique de type nouveau (en transition ininterrompue au socialisme), comprendre ce problème est très important en raison de la compréhension dérivée des tâches organisationnelles des communistes.

Il est important de maoïser les cadres intellectuels, parce que dans l’avenir, ils seront les idéologues de la révolution. Nous saluons avec enthousiasme votre étude du marxisme-léninisme-maoïsme et le fait d’assumer votre thèse, n’oubliez pas que c’est une tâche ardue mais très nécessaire d’être communiste et encore plus d’être l’avant-garde qui peut interpréter correctement l’idéologie du prolétariat.

Nous devons aller en forgeant la lutte des classes dans notre pays et par conséquent la lutte de fractions tel que nous a enseigné le camarade Lénine, considérant que la lutte de fractions ne peut pas être infini et que nous devrions dépasser les contradictions qui existent pour réaliser dans l’avenir l’unification des détachements du prolétariat qui existent ou peuvent survenir, dans le but de construire le Parti Communiste de nouveau type, l’Armée Populaire, le Front Unique et de préparer ainsi, d’initier et de développer la guerre populaire et la conquête du pouvoir.

Cette année a été marqué par des victoires et des erreurs, le Parti s’est fortifié, a gagné des espaces importants dans les masses et, par conséquent nous nous engageons à continuer à le faire et de mieux en mieux chaque jour, pour un futur pour les peuples opprimés, le prolétariat, les paysans, les intellectuels progressistes libéré des chaînes imposées par le système impérialiste dépassé, le capitalisme bureaucratique et la semi-féodalité.

VIVE LE SECOND ANNIVERSAIRE
DU COMITÉ DE RECONSTRUCTION DU PCE ! !

VIVE LE PROLÉTARIAT INTERNATIONAL !

QUE LA LUTTE DES FRACTIONS COMMUNISTES AIDENT
A FAIRE AVANCER LE PARTI DANS SON ENSEMBLE !

AVEC LE MAOÏSME
COMBATTRE LE GOUVERNEMENT FASCISTE DE CORREA !

IMPOSER LE MAOÏSME
ÉCRASER LE RÉVISIONNISME !

06/06/2012

Comité de Reconstrucción del PCE

vendredi 8 juin 2012


Equateur : PCE [Comité de Reconstruction] & PCE [Soleil Rouge]