Centre MLM de belgique

Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (MLM-pM) : Vive le 21e anniversaire du magistral discours du Président Gonzalo

Vive le 21e anniversaire du magistral discours du Président Gonzalo, qui brille victorieusement et de manière puissante aux yeux du monde, comme arme pour la lutte !

Arborer, défendre et appliquer le marxisme-léninisme-maoïsme, principalement le maoïsme !

Écraser le révisionnisme !

Haïr, stigmatiser et écraser le pragmatisme, le cosmopolitisme et le centrisme !

Guerre Populaire jusqu’au Communisme !

« Nous sommes ici les fils du peuple et nous combattons dans ces tranchées de combat, nous le faisons parce que nous sommes communistes ! Parce que nous défendons les intérêts du peuple, les principes du Parti, la guerre populaire, voilà ce que nous faisons, ce que nous sommes en train de faire et ce que nous continuerons à faire !

Nous sommes ici dans ces circonstances, certains pensent qu’il s’agit d’une défaite. Ils se leurrent ! Qu’ils continuent de rêver. C’est tout simplement un détour, rien de plus, un détour sur notre route !

La route est longue, nous la parcourrons et puis nous triompherons ! Vous le verrez, vous le verrez ! »

« Pour finir, maintenant, écoutons ceci : comme on peut le voir dans le monde, le maoïsme dans sa marche inexorable commande la nouvelle vague de la révolution prolétarienne mondiale.

Saisissez-le et comprenez-le bien ! Que ceux qui ont des oreilles, s’en servent, que ceux qui ont du bon sens et nous en avons tous, l’utilisent !

Trêve de niaiseries ! Assez de ténèbres ! Comprenons-le ! Quel est l’enjeu de ce monde ? De quoi avons-nous besoin ?

Nous avons besoin de voir le maoïsme incarné, ce qu’il est, qu’il commence à engendrer des Partis Communistes, à maîtriser, à diriger cette nouvelle vague de la révolution prolétarienne mondiale qui nous arrive. »

« Tout ce qu’ils ont dit, de simples discours creux et stupides à propos de la fameuse "nouvelle ère de paix" ; où en sommes-nous ? Qu’adviennent-il de la Yougoslavie ? Des autres ? Tout est politisé ; un mensonge. Aujourd’hui il n’y a qu’une réalité, ce sont les mêmes rivaux de la première et de la deuxième guerre mondiale qui génèrent et préparent la troisième et nouvelle guerre mondiale.

Il faut le savoir et nous, fils d’un pays opprimé, nous faisons partie du butin. Nous ne pouvons pas l’accepter ! Assez d’exploitation impérialiste ! Il faut en finir avec eux !
Nous sommes le troisième monde et la base de la révolution prolétarienne mondiale, à une condition, que les Partis Communistes arborent et dirigent. Voilà ce qu’il faut faire ! »
Discours du Président Gonzalo, 1992

L’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (marxiste-léniniste-maoïste, principalement maoïste), une fois de plus, se réaffirme dans le magistral discours du Président Gonzalo de septembre 1992, qui brille victorieusement et de manière puissante aux yeux du monde.

Même si l’arrestation du Président Gonzalo a été et est encore une terrible perte pour le Mouvement Communiste International, nous nous réaffirmons dans ce que le Président Gonzalo a déclaré :

« C’est tout simplement un détour, rien de plus, un détour sur notre route !

La route est longue, nous la parcourrons et puis nous triompherons ! Vous le verrez, vous le verrez ! »

Nous sommes certains que nous allons triompher. Quelle est notre arme dans la lutte ? C’est le marxisme-léninisme-maoïsme, principalement maoïsme ! Ainsi, le discours magistral est une fois de plus une grande réaffirmation de ce qu’enseigne le marxisme-léninisme-maoïsme.

La Pensée Gonzalo, qui est l’application créatrice de l’idéologie universelle du prolétariat à la réalité concrète de la société péruvienne, est capable de résoudre les nouveaux problèmes.

Cela provient du fait réel que cette pensée se réaffirme dans le principe « Guerre Populaire jusqu’au Communisme ! » Cette pensée guide, au niveau international, établit l’universalité du maoïsme, comme étape nouvelle, plus haute et troisième : le marxisme-léninisme-maoïsme.

Cette pensée guide découvre une fois de plus [le principe de] la Pensée Guide et met l’accent dessus, ce qui est la thèse maoïste de base, qui a été tout d’abord établie par le Président Mao Zedong, et qui a ensuite été redécouverte par le Président Gonzalo.

Cette pensée guide nous donne la clef pour comprendre ce que les grands maoïstes d’autres pays ont enseigné.

La pensée guide du Président Siraj Sikder au Bengale oriental, la pensée guide du Président Ibrahim Kaypakkaya en Turquie, et dans notre propre exemple, la pensée guide du Président Akram Yari sont seulement et en fin de compte connaissable si l’on comprend ce que le Président Gonzalo a enseigné sur la Pensée Guide de la révolution, comme cœur de du maoïsme !

Il n’y a pas de Guerre Populaire qui puisse réussir sans pensée guide. Si une pensée guide n’est pas établie, alors ce qui reste sera finalement un révisionnisme armé, ou un radicalisme de guérilla semi-guévariste.

C’est ce qui est arrivé à une section du mouvement révolutionnaire péruvien. La ligne opportuniste de gauche – LOG – dans ce pays, a abandonné la pensée, et a établi un révisionnisme armé, qui n’est rien d’autre qu’une ligne capitularde, en faveur de l’impérialisme, principalement l’impérialisme yankee.

En Inde, il semble y avoir un grand risque de « développement » d’un révisionnisme armé qui combatte le maoïsme, et essaie de le remplacer par n’importe quoi sauf le maoïsme !

Le rapport de septembre de cette année du Parti Communiste d’Inde (maoïste) concernant la situation de la Guerre Populaire en Inde montre que : en raison de la ligne et de l’identité « maoïste abstrait » cosmopolite du Parti Communiste d’Inde (maoïste), qui nie et rejette la formation de la Pensée Guide de la révolution, la Guerre Populaire en Inde a subi de nombreux revers dernièrement.

Le comité central du parti se plaint de la réduction du soutien populaire au parti. Ce fait, d’un aspect, montre qu’ils n’ont pas été couronné de succès dans l’application de la ligne de masse, et d’un autre aspect, cela montre qu’ils n’ont pas été capables de saisir la racine des problèmes et des défis auxquels ils font face.

Ils essaient de maximiser les facteurs externes, comme aspect principal. Mais l’affaiblissement de ce parti, et les revers dont a souffert la guerre populaire en Inde, tout cela bien vient de la ligne erronée du Parti Communiste d’Inde (maoïste) concernant le rejet de la Pensée Guide, et l’adoption d’une orientation « maoïste » cosmopolite.

Cependant en Inde, les enseignements du camarade Charu Mazumdar forment la base même de la pensée guide de la révolution dans ce pays, mais l’abandon du développement de cette pensée guide a causé une ligne pragmatique, qui n’a rien à offrir à part des revers et le manque de soutien populaire en raison de l’abandon de la ligne de masses.

Selon le dernier document rendu public par le Parti Communiste d’Inde (maoïste), ce parti confesse des pertes, des défaites et des revers, principalement dans les points suivants :

Statuts présent

* Revers dans toutes les zones et divisions à travers le pays ; le bureau régional nord est « complètement endommagé »

* Le mouvement urbain est affaibili ; le soutien des classes moyennes et des intellectuels est érodé

* La manufacture centrale d’armes et l’unité d’approvisionnement sont « endommagés »

* Le mouvement fait face à une « situation critique »

Les revers et la « situation critique » reflètent une déviation fondamentale du Marxisme-Léninisme-Maoïsme, et ce qui « comble l’écart » est de développer une pensée guide de la révolution, et le fait pour le le Parti Communiste d’Indien (maoïste) d’arborer, de défendre et d’appliquer la ligne de masse révolutionnaire.

Après quoi, ils seront en mesure de surmonter le « détour. »

Lorsque le Président Gonzalo a parlé de surmonter le détour, il voulait vraiment dire par là, que ce n’est qu’en arborant, en défendant et en appliquant le Marxisme-Léninisme-Maoïsme, la Pensée Guide, principalement la Pensée Guide, que la révolution péruvienne peut avancer et dépasser le détour.

C’est également le cas en Inde.

Le Parti Communiste d’Inde (maoïste) doit se réaffirmer dans le marxisme-léninisme-maoïsme, principalement le maoïsme, et doit abandonner le cosmopolitisme, qui est le « maoïsme » sans l’application, sans la pensée guide, et conséquemment, sans la Guerre Populaire.

Si ce Parti établit une telle base maoïste, si les maoïstes indiens redécouvrent ce qu’ont formulé le Président Mao et le Président Gonzalo sur la Pensée Guide, ils surmonteront certainement le détour, et ils brilleront victorieusement et de manière puissante aux yeux du monde !

La Guerre Populaire aux Philippines est également souffrant du manque de Pensée Guide, et ainsi il ne s’est pas maintenu lui-même dans l’orientation maoïste jusqu’ici, et il n’a pas développé sa pensée guide. Sans cela, ils souffriront également de revers tout comme en souffre en ce moment le Parti Communiste d’Inde (maoïste).

Ne soutiennent le cosmopolitisme que les forces traffiquant avec la Guerre Populaire, comme ceux qui ont trafiqué avec la guerre populaire au Népal, et trafiquent maintenant avec la guerre populaire en Inde.

Les maoïstes authentiques ne soutiennent pas et ne maintiennent pas un « maoïsme » sans application. Il n’y a pas de maoïsme sans application. Le maoïsme sans application est un montage et un mythe fait par la CIA, qui triomphe toujours de Prachanda, Avakian, et compagnie.

Le maoïsme, c’est quelque chose d’autre. Le maoïsme appelle la Pensée Guide, la guerre populaire, et l’application du maoïsme aux conditions concrètes de chaque pays, ce qui revient à la Pensée Guide.

C’est ce que le Président Gonzalo nous enseigne, et c’est ce sur quoi le discours magistral met l’accent !

Vive le Marxisme-Léninisme-Maoïsme !

Vive la guerre populaire jusqu’au communisme !

Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (marxiste-léniniste-maoïste, principalement maoïste)
23 septembre 2013

mardi 24 septembre 2013


L’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan MLM-pM) et Akram Yari