Centre MLM de belgique

Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (MLM - pM) : Les meurtriers réactionnaires de Rajib Haider sont les « frères » des islamistes fondamentalistes et de l’état policier d’Afghanistan

Finissons-en avec les extrémistes islamistes fondamentalistes !

L’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement maoïste) exprime sa plus profonde tristesse à l’écoute du meurtre de Rajib Haider, un libre-penseur du Bangladesh.

Nous condamnons le gouvernement réactionnaire du Purbo-Bangla [Bengale oriental] et ses pantins islamistes fondamentalistes qui se sont consolidés par le meurtre de libres-penseurs. En effet, les pays soi-disant « islamiques » de l’Asie du Sud ont été victimes des extrémistes islamiques depuis le deuxième guerre mondiale.

Les réactionnaires islamiques de cette région, soutenus par les Etats compradores bureaucratiques et, internationalement, par l’impérialisme et les hégémonies religieuses réactionnaires internationales, ont assassiné des milliers de révolutionnaires et de penseurs libres dans ces pays.

En Afghanistan, les soi-disant « Partis Islamiques » ont également une longue histoire de meurtres et d’implication dans des répressions sanglantes.

Les réactionnaires islamiques, depuis plus de 30 ans, ont activement contribué à l’assassinat et à la répression des intellectuels, des libres penseurs et des révolutionnaires d’Afghanistan. Depuis le début des années 90, ces forces infernales ont été dominantes dans la société afghane, et ont dirigé grâce au meurtre et à la répression !

Le cas de figure le plus réactionnaire de ces soi-disant « islamistes Afghans » qui représentent les pantins de l’impérialisme américain, et qui ont été créés par Al-Qaida dirigé par Bin-Laden, est le groupe réactionnaire des talibans, qui ont dirigés l’Afghanistan et qui ont été « retirés » de manière superficielle par l’administration de Bush fils.

L’extrémisme islamique a toujours été instrumental dans la mesure où il servait à répandre la domination impérialiste et à faire adopter la « destinée » coloniale de pays de l’Asie du Sud. C’était le cas avec le régime taliban, qui était également au même moment la colonie d’une semi-colonie : le Pakistan !

Le président Siraj Sikder [dirigeant maoïste historique du Bangladesh] l’a correctement formulé et conclu : des semi-colonies peuvent avoir des colonies. C’était le cas lorsque le régime taliban était effectivement une colonie du Pakistan, un pays qui est, lui aussi, un État semi-colonial.

Les extrémistes islamiques dirigent toujours l’Afghanistan. Ils partagent le « gâteau » du pouvoir avec des soi-disant « technocrates » qui y ont été installés par les envahisseurs aux côtés des USA).

Aujourd’hui, extrémistes islamiques et « technocrates », formant une assemblée de laquais de l’impérialisme, ont constitué le régime comprador bureaucratique de Hamid Karzai. Par ailleurs, des talibans, principalement dans les zones rurales d’Afghanistan, exercent toujours leur répression sur les masses.

Dans une telle situation, il est évident qu’il n’y a pas d’espace libre pour la libre-pensée. Des éléments laïcs ont été soit éliminés de la scène publique, soit été vite assassinés par les réactionnaires. La jeune génération, qui est le présent et le futur du pays, à part une minorité renégate qui soutient les réactionnaires, a été totalement mise de côté.

Même les penseurs libres de la classe des petits-bourgeois qui n’est pourtant pas impliquée dans la pratique marxiste s’est vu interdire le droit d’exprimer ou de soutenir un point de vue laïc.

Par conséquent, la seule classe dans la société qui peut conduire les forces de la révolution, est le prolétariat, qui seul peut être le dirigeant de la Révolution de Nouvelle Démocratie, une révolution qui aura inévitablement à éliminer les « trois montagnes » de la réaction et qui vaincra les envahisseurs.

Les millions de paysans, qui sont la base de la Révolution de Nouvelle Démocratie, ne pourront être dirigés que par le prolétariat afin de gagner la bataille contre les vestiges du féodalisme et de rendre possible le combat contre l’impérialisme.

En Afghanistan, même le fait de traduire le « Saint Coran » dans nos langues nationales, sans version arabe, est interdit ! Les fondamentalistes islamiques disent : c’est le livre de Dieu et il n’a de valeur que dans sa forme arabe !!!

Ghawas Zulmai, qui était un journaliste et qui a traduit le « Coran » en langue perse, a été mis en prison et est sur le point d’être exécuté !

Un autre exemple est celui d’un homme laïc de la province afghane de Balkh qui a osé télécharger des fichiers d’un site athée. (Le destin de cet homme nécessiterait un article à part entière, pour ce que nous en savons, il a probablement été transféré dans un autre pays, cependant il n’est pas clair s’il a abandonné en étant relâché ou si son sort a été décidé lors de discussions « à portes fermées » entre les soi-disant « organisations humanitaires » et Hamid Karzai en personne !)

Donc, on peut clairement voir que : la jeune génération de libres-penseurs d’Afghanistan et du Bangladesh (en fait, la plupart des soi-disant « pays islamiques » d’Asie du Sud) sont dans la même situation et ont le même « destin ».

Par conséquent, même la solidarité des libres penseurs de la région est uniquement possible et devrait être canalisée par l’internationalisme prolétarien des révolutions des pays de l’Asie du Sud.

Au Bangladesh, le meurtrier parti Awami est depuis longtemps l’assassin des révolutionnaires et a opprimé les masses du pays. Ce parti traître, en collaboration avec les fondamentalistes islamiques a toujours cherché à anéantir la libre pensée et les forces laïques du Purbo Bangla.

En Afghanistan, tout comme au Bangladesh, les « sujets » religieux sont enseignés à l’école et même la « culture islamique » est devenue obligatoire dans les programmes de toutes les universités, que ce soit en médecine ou en ingénierie !

Abdul Rab Rasoul Sayaf, un des dirigeants réactionnaires les plus assoiffés de sang chez les extrémistes islamiques d’Afghanistan, qui est soutenu par le reste des extrémistes, a réussi à faire passer un texte de loi dans le parlement-pantin d’Afghanistan afin d’inclure le sujet de la « civilisation islamique » de toutes les universités d’Afghanistan.

Le sujet de la « civilisation islamique », qui enseigne principalement l’Islam politisé réactionnaire, est une version de l’Islam qui n’est rien de plus qu’un renouveau des « 14 siècles » de répression et d’illusions religieuses.

Lorsque le groupe taliban était au pouvoir, ils ont instauré la loi de la Charia et de la Fatwa et ils ont fait respecter la forme la plus réactionnaire et la plus violente d’islamisme. De nos jours, selon des rumeurs répandues sur l’arrivée des talibans à un échelon au minimum significatif du pouvoir (comme les USA et leurs alliés désirent réconcilier leur pantin Karzai – chef du régime avec les forces paramilitaires des vestiges du groupe taliban), il y a une fois de plus un danger de renaissance de la Fatwa et de la Charia.

Le PCMLM du Bangladesh a également mis en garde contre l’adoption de la Charia et de la Fatwa au Bangladesh. Donc, comme nous l’avons vu, l’Afghanistan et le Bangladesh ont été les victimes de la même épée !

Par conséquent, l’internationalisme prolétarien et les masses opprimées du Purbo-Bangla, sous les idées directrices de Siraj Sikder (au Bangladesh) et d’Akram Yari (en Afghanistan), sont le chemin lumineux vers la victoire ! Seul le maoïsme fera avancer l’enseignement de la révolution, un enseignement qui donnera aux masses le pouvoir de s’émanciper et de briser les chaînes de l’esclavage et l’oppression basée sur les classes.

Le marxisme-léninisme-maoïsme, principalement maoïsme, est l’arme de combat des prolétaires d’Afghanistan et du Bangladesh. Avec ces armes, nous vaincrons les réactionnaires et nous établirons de Pouvoirs de Nouvelle Démocratie pour les masses opprimées de nos pays.

Notre organisation se joint au PCMLM du Bangladesh et affirme que :

Au Bangladesh, tout comme en Afghanistan, l’extrémisme fondamentaliste islamique a la même essence : il est un pantin de l’impérialisme mondial, et il est l’un des principaux ennemis des masses.

Donc, combattons l’« Islam politique », qui un instrument de l’expansion de l’invasion et de la colonisation des pays « islamiques » par les métropoles [impérialistes].

Combattons le terrorisme et les États policiers des partisans de la ligue Awami et du régime de pantin de Karzai au Bangladesh et en Afghanistan !

Enqilaaab Zindabad [Vive la révolution]

Longue vie à la Révolution Prolétarienne Mondiale

Combattons pour les victoires de la Guerre Populaire du Purbo-Bangla et d’Afghanistan

Longue vie au PCMLM du Bangladesh

Longue vie à l’Organisation Ouvrière d’Afghanistan (MLM-pM)

Février 2013
Organisation Ouvrière d’Afghanistan (Marxiste-Léniniste-Maoïste,principalement Maoïste)

vendredi 22 février 2013


L’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan MLM-pM) et Akram Yari