Centre MLM de belgique

Message Commun aux Travailleurs de Tous les Pays

Message Commun aux Travailleurs de Tous les Pays

Luttons pour le triomphe de la Révolution Socialiste Mondiale !

Comme chaque année, en ce premier mai, les travailleurs de tous les pays honorent la mémoire des martyrs de Chicago, nouent des liens de solidarité, passent en revue leurs rangs et réaffirment leurs objectifs d’abolition de toutes les formes d’exploitation et d’oppression sur Terre.

Une journée où l’armée prolétarienne mondiale prend les rues devant les masses populaires, leurs voix jointes dans la bataille contre l’impérialisme et la réaction, et en soutien au combat révolutionnaire de leurs frères et sœurs dans tous les pays et au combat des peuples du monde.

Et il ne peut pas en être autrement, car la crise capitaliste mondiale continue partout de faire rage, amenant aux masses laborieuses de terribles souffrances par la faim et la misère, laissant derrière elle une traînée de mort, de destruction de la nature et de désolation pour les peuples, augmentant le danger d’une nouvelle guerre mondiale que les impérialistes préparent, mettant en évidence le déclin d’un système agonisant violemment opposé au progrès de la société.

La prétention des impérialistes et de leurs régimes laquais dans les pays opprimés à se sauver de la ruine et de leur inévitable destruction intensifie l’exploitation et l’oppression du prolétariat et des peuples, augmentant la résistance et la rébellion des dépossédés. Les contradictions antagoniques entre les exploiteurs et les exploités, entre les opprimés et les oppresseurs, exacerbées jusqu’à leurs limites par l’avidité de la minorité parasite qui vit du travail des autres, donnent l’impulsion aux forces de la société, particulièrement celles du prolétariat de tous les pays, pour la révolution : des puissantes manifestations aux grèves dans les entrailles mêmes des pays impérialistes, les innombrables soulèvements et même les insurrections populaires contre les conséquences de la crise dans les pays opprimés, la résistance armée des peuples en Irak, en Afghanistan et en Palestine, attaqués par l’impérialisme et ses mercenaires... voilà des événements qui sont des signes indéniables de la tempête révolutionnaire.

Cependant, les luttes et rébellions spontanées des travailleurs ne sont pas suffisantes, elles ne sont pas suffisantes pour renverser les tyrans ou dominants, pas suffisantes pour soulager les souffrances, pas suffisantes pour stopper l’agression impérialiste ; nous devons décider de changer radicalement la situation mondiale. Cela rend nécessaire de transformer la lutte spontanée en lutte consciente, de passer de la rébellion à la révolution, en assumant la lutte pour le renversement du pouvoir des ennemis du peuple, en détruisant le vieil État réactionnaire des exploiteurs par la Guerre Populaire, par la violence révolutionnaire des masses, pour établir sur ses ruines le nouvel État des ouvriers et des paysans, la Dictature du Prolétariat, qu’ont en vue les peuples d’Inde, de Turquie, du Pérou et des Philippines, concrétisés dans les Guerres Populaires dirigés par les Communistes, marxistes léninistes maoïstes.

Le prolétariat, la classe qui dans la révolution n’a rien à perdre à part ses chaînes, et est pour cela la classe la plus révolutionnaire de notre époque, obtient chaque jour davantage d’importance dans la lutte contre l’exploitation et la domination impérialistes. Et sa responsabilité de guider la lutte révolutionnaire des masses populaires est soutenue par les efforts des marxistes léninistes maoïstes qui persistent dans la construction de leur Parti politique indépendant dans chaque pays, comme composante d’une Internationale Communiste d’un nouveau type ; instrument indispensable pour le triomphe de la Révolution Prolétarienne Mondiale, seule solution à la catastrophe qu’a causé l’impérialisme à la société toute entière.

Cependant, en opposition à cet objectif se lèvent non pas seulement la persécution et le terrorisme d’État des exploiteurs, mais aussi l’opportunisme, l’idéologie et la politique bourgeoises dans le cœur même du mouvement ouvrier, qui dévie le prolétariat, dans la recherche de la perpétuation du capitalisme impérialiste.

Tel est le rôle actuel des trotskystes et hoxhaistes, dont certains se désignent eux-mêmes comme marxistes léninistes et même marxistes léninistes maoïstes, dont les théories et les pratiques, comme dans le cas du Parti communiste du Népal Unifié (maoïste), conduisent à la trahison de la révolution, à la capitulation devant l’impérialisme et les classes dominantes laquais, et au désarmement de la Guerre Populaire et de l’Armée populaire de Libération de l’héroïque peuple du Népal, dont l’expérience de lutte sera un terrain fertile pour le retour à la ligne correcte d’un nouveau Parti construit sur la défaite totale de l’ancien parti et de sa ligne révisionniste.

Une attaque soutenue par le Parti communiste révolutionnaire des États-Unis qui, sous le nom de « nouvelle synthèse d’Avakian », prétend remplacer la théorie du socialisme scientifique, le marxisme léninisme maoïsme, par les théories bourgeoises de la réforme sociale. L’attaque de ces partis révisionnistes, membres du Mouvement Révolutionnaire Internationaliste - MRI, et le silence complice de son Comité dirigeant, a causé la débâcle de ce mouvement en tant que centre embryonnaire du prolétariat mondial.

Aujourd’hui, devant l’effondrement indéniable du Mouvement Révolutionnaire Internationaliste, la position centriste qui accorde une légitimité au silence complice se cache derrière le danger principal que représente le révisionnisme pour l’unité du Mouvement Communiste International, minimise sa trahison du prolétariat mondial et ses outrages contre le peuple de Népal, obscurcit la vue des Communistes et empêche les travailleurs de comprendre clairement le rôle du révisionnisme dans les défaites de leur mouvement politique, contribuant à les maintenir à l’écart des problèmes politiques de leur révolution.

Maintenant, sur cette base de la conciliation avec les ennemis du prolétariat, le centrisme se propose de relancer le Mouvement Révolutionnaire Internationaliste dans ce qu’ils appellent « Conférence élargie du MRI », fondée sur le fait d’ignorer la connaissance de sa faillite et les causes révisionnistes de celle-ci, aggravant et prolongeant ainsi avec cela la confusion, la dispersion et l’impuissance des communistes révolutionnaires.

Mais, contrairement au pessimisme et au désespoir des révisionnistes anciens et nouveaux, et aussi à l’éclectisme des centristes conciliateurs, les contradictions de l’impérialisme dans son état avancé d’agonie libèrent les forces mondiales du travail contre le parasitisme impérialiste, appelant urgemment à l’unité internationale du prolétariat.

Unité dans laquelle les révolutionnaires prolétariens s’efforcent maintenant de démolir les fausses théories révisionnistes et les positions éclectiques du centrisme. Unité qui doit se matérialiser dans une proposition de ligne générale du Mouvement Communiste International, qui trace une démarcation profonde entre le marxisme et l’opportunisme, et est la base solide de l’unité pour forger la nouvelle Internationale qui mènera les batailles grandioses de la Révolution Prolétarienne Mondiale contre l’impérialisme et tous ses laquais.

Les puissantes forces révolutionnaires déclenchées par l’impérialisme - le capitalisme moribond – exigent la direction du prolétariat et des communistes. Ainsi, ce premier mai, le marxistes léninistes maoïstes appellent les prolétaires de tous les pays à lutter pour le triomphe de la Révolution Prolétarienne Mondiale, à marcher sous les bannières de l’internationalisme prolétarien et à unir leurs cris de guerre et leur lutte politique pour le Socialisme et le Communisme.

A bas l’exploitation et la domination impérialistes !

Vive la Révolution Prolétarienne Mondiale !

Vive les Guerres Populaires en Inde, au Pérou, en Turquie et aux Philippines !

Contre le Révisionnisme et le Centrisme : Vive le Marxisme Léninisme Maoïsme !

Pour une Nouvelle Internationale Communiste fondée sur le Marxisme Léninisme Maoïsme : Allons De l’Avant !

1er Mai 2012

Centre Marxiste-Léniniste-Maoïste - Belgique

Parti Communiste Marxiste-Léniniste-Maoïste – France

Communist Party Marxist-Leninist-Maoist - Bangladesh

Groupe Reconstruction - PERUCRPM – État espagnol

Colectivo Odio de Clase [Collectif Haine de Classe] – État espagnol

Parti Communiste (Marxiste-Léniniste) - Panama

Union Ouvrière Communiste (MLM) – Colombie

mardi 1er mai 2012


Déclarations et communiqués du Centre MLM [B]