Centre MLM de belgique

Mao Zedong : Déclaration pour soutenir la lutte des Afro-américains contre la répression par la violence – 1968

Déclaration du camarade Mao Zedong, président du Comité central du Parti communiste chinois pour soutenir la lutte des Afro-américains contre la répression par la violence, 16 avril 1968

Il y a quelques jours, le pasteur afro-américain Martin Luther King a été soudainement assassiné par les impérialistes américains. II était pour la non-violence. Mais les impérialistes américains ne l’ont pas épargné pour autant ; ils ont, au contraire, usé de la violence contre-révolutionnaire et l’ont fait périr sous les coups sanglants de la répression.

Cet événement a été une profonde leçon pour les masses afro-américaines. Il a déchaîné dans leur lutte contre la violence répressive une nouvelle tempête qui balaie plus d’une centaine de villes américaines ; voilà qui est sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis. C’est une preuve manifeste de la prodigieuse force révolutionnaire que recèlent les Afro-américains, qui sont plus de 20 millions.

Qu’une telle lutte fasse rage aux Etats-Unis est une manifestation éclatante de l’ensemble de la crise politique et économique que connait aujourd’hui l’impérialisme américain. C’est un rude coup porté à ce dernier ; qui est aux prises avec de multiples difficultés intérieures et extérieures.

Cette lutte n’est pas seulement une lutte pour la liberté et l’émancipation menée par les Afro-américains exploités et opprimés ; elle est aussi un nouvel appel de clairon dans la lutte de tous les Américains exploités et opprimés contre la féroce domination de la bourgeoisie monopoliste. Elle constitue pour tous les peuples du monde comme pour le peuple vietnamien un puissant soutien et un immense encouragement dans leur lutte contre l’impérialisme américain. Au nom du peuple chinois, j’exprime mon ferme soutien à la juste lutte des Afro-américains.

La discrimination raciale qui sévit aux Etats-Unis est un produit du système colonialiste et impérialiste. La contradiction entre les masses afro-américaines et la clique dominante de ce pays est une contradiction de classes. Ce n’est que par le renversement de la domination réactionnaire de la bourgeoisie monopoliste américaine et la destruction du système colonialiste et impérialiste que les Afro-américains parviendront à une émancipation totale.

Les masses afro-américaines et les travailleurs blancs des Etats-Unis ont des intérêts et des objectifs de lutte communs. Aussi la lutte des Afro-américains bénéficie-t-elle de la sympathie et du soutien d’un nombre toujours croissant de travailleurs et de progressistes blancs du pays. Cette lutte s’unira nécessairement avec le mouvement ouvrier américain : ainsi sera-t-il mis fin, une fois pour toutes, à la domination criminelle de la bourgeoisie monopoliste des Etats-Unis.

Je soulignais, en 1963, dans ma « Déclaration pour soutenir les Afro-américains dans leur juste lutte contre la discrimination raciale pratiquée par l’impérialisme américain », que « l’exécrable système colonialiste et impérialiste, dont la prospérité a débuté avec l’asservissement et la traite des Noirs, disparaîtra avec l’émancipation complète des Noirs ». Je maintiens toujours ce point de vue.

A l’heure actuelle, la révolution mondiale est entrée dans une nouvelle et grande époque. La lutte des Afro-américains pour l’émancipation est une composante de la lutte générale des peuples du monde contre l’impérialisme américain, une composante de la révolution mondiale de notre temps. J’appelle les ouvriers, les paysans et les intellectuels révolutionnaires de tous les pays ainsi que tous ceux qui veulent combattre l’impérialisme américain à passer à l’action et à manifester une puissante solidarité aux Afro-américains en lutte.

Peuples du monde, unissez-vous plus étroitement encore, lancez des attaques violentes et soutenues contre notre ennemi commun, l’impérialisme américain, et contre ses complices ! On peut affirmer que le jour n’est plus éloigné qui verra l’effondrement total du colonialisme, de l’impérialisme et de tous les systèmes d’exploitation, ainsi que l’émancipation complète des peuples et des nations opprimés du monde entier.

mardi 16 avril 1968


Oeuvre de Mao Zedong