Centre MLM de belgique

Lettre du PBSP MUG au magazine Maoist Road

Maoist Road est une « revue » organisée autour de quelques organisations défendant la « fraction rouge » au Népal, afin de masquer leur propre soutien au prachandisme qui a conduit à la catastrophe que l’on sait.

Voici une nouvelle lettre du PBSP-MUG à cette revue.

Camarades,

Nous soulevons de nouveau les mêmes points que déjà faits dans notre première lettre, vous continuez à défendre le centrisme et l’opportunisme.

C’est le même rôle qu’avait pris le PCR des USA dirigé par Avakian et le CoMRI [comité du MRI] afin d’excuser la pseudo ligne de paix au Pérou.

Et tout le monde sait qu’il s’agit des mêmes qui, en conservant des relations étroites avec les opportunistes de droite du PCN (Maoïste), ont contribué à l’émergence du révisionnisme de Prachanda.

Kiran-Gaurav-Basanta continuent de les admirer ! La dévastatrice ligne opportuniste de droite qui a émergé au début des années 1990 dans le PBSP dans notre pays, dirigé par Anwar Kabir, a été suffisamment forte pour détruire le Parti et la révolution.

Le CoMRI a continué d’avoir des relations étroites avec le PBSP opportuniste de droite (groupe CC) [ce groupe a été nommé ainsi par le CoMRI] et également avec le BSD (ML) qui a abandonné la lutte armée bien avant.

De manière intéressante, la conférence spéciale du MRI appelée par vous est une initiative de vous, du groupe Naxalbari en Inde, du groupe Kiran-Gaurav-Basanta du Népal et du groupe PBSP groupe CC dirigé par Anwar Kabir.

Tous ces groupes avaient soutenu auparavant la capitulation des révisionnistes du Népal dirigés par Prachanda, et ont au moins été les avocats de la « lutte secrète de deux lignes. » Le groupe CC d’AK a fait le raisonnement comme quoi : si Mao avait rejoint le gouvernement de coalition avec Tchiang Kaï-Chek, que se serait-il passé ? Quelle logique de capitulation !

Le PBSP groupe CC a, dans son dernier document et appelant cela de nouvelles thèses, lutté contre tous les aspects positifs de l’histoire et prenant partie de tous les aspects négatifs.

Localement, ils ont focalisé leur lutte contre la pensée Siraj Sikder [fondateur du PBSP] et sur le plan international contre le Parti Communiste du Pérou et la pensée Gonzalo, alors qu’ils adhéraient à la nouvelle synthèse d’Avakian en prenant cela en considération.

Maintenant, comme vous, ils disent aussi que la révolution est en train d’être menée au Népal par Kiran-Basanta-Gaurav !

Que reste-t-il de la révolution au Népal ?

Dans le passé, le groupe Kiran-Gaurav-Basanta a été le suiveur du groupe Prachanda-Baburam.

Plusieurs années auparavant, sous ordre de Prachanda, Basanta est venu au Bangladesh participer à une conférence des ultra-révisionnistes du Parti Socialiste du Bangladesh [Basad].

Là, il a qualifié les maoïstes du Bangladesh de dogmatiques. Ils sont toujours dans le même parti que Prachanda-Baburam et ils sont toujours unis avec eux. En fait, il n’y a pas deux lignes parmi eux. Ils ne sont pas contre la ligne capitulatrice du Népal qui continue depuis 2006.

Au lieu de cela, ce qu’ils veulent une « capitulation digne. » Et c’est la ligne que vous voulez glorifier ! N’est-ce pas ?

Alors, quelle est la ligne que vous suivez ? N’est-ce pas le chemin révisionniste de deux qui se combinent en un ? Y a-t-il quelque chose de plus opportuniste que cela ?

Malheureusement, la même chose arrive dans le cas du CCOMPOSA [Comité de Coordination des Partis et Organisations Maoïstes d’Asie du Sud]. Nous avons que le Parti Communiste d’Inde (Maoïste) est contre le révisionnisme au Népal. Mais quand ils sont signé dans le CCOMPOSA et avec huit partis pour une déclaration du premier mai, cela a amené suffisamment de confusion.

Ainsi, est-ce que le MRI et le CCOMPOSA sera rebâti sur la base du centrisme et de l’opportunisme, comme cela a été le cas du RIM depuis les années 1990 ?

Nous croyons en l’unité et l’organisation internationale des communistes. Mais cela doit être fondé sur le MLM, pas sur le centrisme et l’opportunisme.

Écrasons le centrisme ! Écrasons l’opportunisme !

Vive l’internationalisme prolétarien !

Vive le Marxisme-Léninisme-Maoïsme !

Shovon Rahman pour le
Parti Prolétarien du Bengale Oriental (Groupe d’Unité Maoïste) / Bangladesh
15 novembre 2011