Centre MLM de belgique

La pensée-guide - 8. Litterature

Est-ce qu’Akram Yari a cité de la littérature ?

Le président Akram Yari a étudié à la faculté de sciences. Il a été également un individu autodidacte en littérature et dans les œuvres littéraires. A côté de cela, il a été la figure la plus remarquable dans les études marxistes à son époque. Les restes de ses écrits en prose prouvent son intelligence hautement éduquée. Personne à son époque n’a prétendu être supérieur à lui dans les sciences sociales.

Est-ce qu’Ibrahim Kaypakkaya a cité de la littérature ?

Non, les oeuvres d’Ibrahim Kaypakkaya ne contiennent pas de telles références.

Est-ce que Siraj Sikder a cité de la littérature ?

Il a écrit certains articles sur la littérature. Il a écrit la préface de son livre poétique : Guerre populaire en panorama. Il a écrit une critique sur Sukanto Bhattacharjee, un poète révolutionnaire du Bengale colonial britannique. Il a écrit un article sur Sarat Chandra Chattrapadhyay, le romancier bengali le plus populaire du Bengale colonial britannique et l’a évalué comme l’auteur démocratique national de la littérature bengalie.

Il est pensé qu’il a participé à l’écriture d’un livre sur la libération des femmes, en perspective du Vietnam, intitulé : Les filles du Mékong chantent la chanson de la libération.

Est-ce que Gonzalo a cité de la littérature ?

Non, mais dans son interview de 1988, Gonzalo a souligné son intérêt pour la littérature :

« Ce que j’aime lire ? Je lis beaucoup de biographies ; la littérature me semble une grande expression de l’art. J’aime lire par exemple Shakespeare, l’étudier aussi ; je pense qu’en l’étudiant, on rencontre des problèmes politiques, des leçons bien claires, dans « Jules César » ou dans « Macbeth » par exemple.

La littérature me plaît mais la politique l’emporte toujours et m’amène à rechercher le sens politique, le problème de fond, car, en fin de compte, derrière chaque grand artiste, il y a un homme politique, il y a un homme de son temps qui combat dans la lutte de classes. J’ai lu aussi des romans péruviens et il m’arrive de les relire. »

Est-ce qu’Alfred Klahr a cité de la littérature ?

Alfred Klahr n’a pas cité de littérature dans ses articles, cependant dans un article sur la nation autrichienne, il se réfère à des auteurs qui représentent la culture autrichienne alors qu’elle se séparait du reste des Allemands. Il mentionne des
« écrivains et poètes comme Grillparzer, Anastasius Grün, Raimund, Nestroy, Kürnberger, Anzengruber, Rosegger, Schnitzler, Ferdinand Saar, Schönherr, Wildgans, Karl Kraus, Petzold, Stefan Zweig, des musiciens comme Mozart, Haydn, Schubert, Strauss, Bruckner ; des maîtres des beaux-arts comme Makart, Defregger, Egger-Lienz, Waldmüller, Anton Hanak et d’autres. »