Centre MLM de belgique

La peinture flamande - 15e partie : Rembrandt ou le triomphe de la bourgeoisie

Rembrandt Harmenszoon van Rijn (1606-1669), dit Rembrandt, est le grand peintre néerlandais de la victoire du capitalisme aux Pays-Bas. Sa peinture est tournée vers l’individu, dans l’esprit protestant, on a la religiosité moraliste s’entremêlant avec un réalisme déjà très personnel.

Le tableau le plus connu est la Ronde de nuit, titre incorrect puisqu’en fait le tableau s’est assombri (en raison d’un apprêt au bitume de Judée mal séché) et qu’il montre des individus sortant d’une salle pour aller à l’extérieur, où il fait jour.

Ces individus forment la Compagnie de Frans Banning Cocq et Willem van Ruytenburch, Frans Banning Cocq étant le capitaine de la compagnie et le bourgmestre d’Amsterdam, Willem van Ruytenburch son lieutenant.

Ces notables, avec des arquebusiers, représentent une élite propre à l’époque de Rembrandt, accompagnée de la milice organisée par la bourgeoisie.

Un autre tableau, bien moins populaire et pourtant de même valeur, est Le Syndic de la guilde des drapiers. On a ici un tableau présentant des personnages typiques dans une situation typique, dans un cadre bourgeois très développé.

L’esprit humaniste reste encore vivace ; voici les tableaux Aristote et Le philosophe en méditation.

On a également l’affirmation scientifique, prolongeant l’humanisme, à une époque où Bacon, Spinoza, Descartes affirment leur point de vue. La Leçon d’anatomie du docteur Tulp est un grand tableau historique, l’expression de la démarche de toute une époque.

Dans une même démarche d’affirmation de la science, voici Le portrait d’un mathématicien, par un élève de Rembrandt, Ferdinand Bol (1616-1680).

Ferdinand Bol-portrait mathématicien

Voici également Les Présidents de la guilde des marchands de vin d’Amsterdam, toujours de Ferdinand Bol.

Ferdinand Bol-Les présidents

Dans un même ordre d’idée, voici Portrait de groupe des régents de l’hôpital Sainte-Élisabeth, ainsi que Portrait de groupe des régentes de l’hospice des vieillards, de Frans Hals (1580 ou 1583 – 1666), qui a effectué de très nombreux portraits de patriciens.

Frans Hals-portrait de groupe des régents de l'hopital sainte elisabeth

Vermeer-Régentes de l'hospice de vieillards

Voici enfin, de Johannes Vermeer (1632-1675), deux tableaux, intitulés L’astronome et Le géographe, qui à défaut d’être somptueux témoigne de l’esprit bourgeois en marche à l’époque.

Vermeer-l_astronome

Vermeer-le géographe

Avec Rembrandt, on a le triomphe de la bourgeoisie qui est scellé.