Centre MLM de belgique

L’unité internationale des communistes exige la défaite du révisionnisme avakianiste, du centrisme et de toutes les formes de révisionnisme !

L_unité internationale des communistes exige la défaite du révisionnisme avakianiste

Déclaration Commune

Il y a un an, neuf organisations communistes de différents pays ont proclamé dans une déclaration commune : L’unité internationale des communistes exige la défaite du révisionnisme et du centrisme ! [1]. Une nouvelle fois, ils ont dénoncé la trahison révisionniste de la révolution au Népal, ont reconnu l’effondrement, dans son rôle de leader central, du Mouvement Révolutionnaire International, rejetant les théories révisionnistes du Parti Communiste du Népal (Maoïste) et du Parti Communiste Révolutionnaire des USA lesquelles conduisent ce mouvement à la ruine. Ils en ont appelé aux Marxistes Léninistes Maoïstes à se battre pour l’unité internationale des communistes, déconstruisant les fausses théories révisionnistes et les éclectiques positions de centrisme, traçant par là une profonde ligne de démarcation entre le Marxisme et l’opportunisme. Cette démarcation devait devenir la ligne générale du mouvement communiste international et une base solide pour construire la nouvelle Internationale.

Suivant cette ligne correcte aujourd’hui en ce jour anniversaire de la naissance de Mao Tsé-toung, qui nous a appris comment lutter de manière implacable contre l’opportunisme, nous dénonçons la soi-disant nouvelle synthèse d’Aviakian, adoptée en 2008 par le Parti Communiste Révolutionnaire des USA (PCR, USA) comme étant une forme de révisionnisme. Il s’agit là du principal danger de notre époque pour l’unité du Mouvement Communiste International.

C’est une ligne révisionniste encore plus dangereuse que la ligne révisionniste prachandiste parce que cette ligne se présente comme « Une forme plus radicale de communisme. » Selon le PCR, USA, « D’une manière importante, la philosophie et la méthode de la nouvelle synthèse, établissent le Marxisme sur ses bases scientifiques de manière plus globale. » Selon les propres mots d’Avakian, qui se réfère à l’expérience du Mouvement Communiste International : « J’ai également analysé les erreurs, ainsi que les points faibles et jusqu’aux conceptions et aux méthodes qui ont entraîné ces erreurs. Sur cette base, j’ai forgé une structure théorique cohérente, intégrale et globale, c’est-à-dire une synthèse. Même si cette évolution survient sans aucun doute des suites de ce qui s’est passé avant et après, elle laisse supposer un élément décisif, la rupture réelle avec les conceptions et les expériences antérieures. C’est la raison pour laquelle nous la qualifions de nouvelle synthèse »

Il s’agit d’une théorie révisionniste dangereuse qui abandonne la méthode dialectique et matérialiste marxiste, renie l’expérience historique du prolétariat dans la lutte pour le socialisme et le communisme et rejette la Dictature du Prolétariat, qui est la référence permettant de faire la distinction entre le Marxisme et l’opportunisme.

Il s’agit d’une théorie révisionniste dangereuse car elle se présente comme étant un surpassement des prétendues erreurs du Marxisme et comme son successeur, alors qu’elle n’est qu’une rupture d’avec le Marxisme-Léninisme-Maoïsme, une théorie post Marxiste-Léniniste-Maoïste. C’est une nouvelle forme de révisionnisme remplie du vieil contenu opportuniste putride.

La « nouvelle synthèse » du RCP, USA a abandonné la façon de penser scientifique du Marxisme révolutionnaire pour adopter l’idéalisme subjectif, ignorant le déterminisme dans le mouvement de la matière, alors que le capitalisme dans sa phase impérialiste mourante est historiquement destiné à être remplacé par le socialisme à travers le monde. La « nouvelle synthèse » rejette le caractère décisif des contradictions internes à la société et les processus révolutionnaires de différents pays. Cela la conduit à ignorer les forces réelles de la révolution et l’importance d’établir une stratégie et une tactique révolutionnaire.

La méthode idéaliste et subjective de la « nouvelle synthèse » a amené ses partisans à mépriser l’existence objective du prolétariat, l’unique classe durablement révolutionnaire aujourd’hui, et à le réduire à un simple idéal qui serait dans le meilleur des cas représenté par l’intelligentsia petite-bourgeoise, laquelle est la seule base sociale d’intérêt pour la « nouvelle synthèse ». Pour cette dernière, le prolétariat a été « réifié » par le Marxisme depuis Marx lui-même, et en particulier par l’International Communiste. Par conséquent, la nécessité d’un parti prolétarien n’est plus qu’une formalité diluée dans « un mouvement pour la révolution », endoctriné par les commandements de la « nouvelle synthèse ».

La « nouvelle synthèse » est une théorie révisionniste dangereuse qui, sous le prétexte de ne pas « se cramponner religieusement à toutes les expériences passées ni aux théories et à aux méthodes associées à ces expériences » renonce à la riche expérience de la lutte du prolétariat à travers le monde, négligeant ainsi le glorieux passé de l’International Communiste et de la construction du socialisme en Chine et en Russie. Elle renonce ainsi à la théorie Marxiste-Léniniste-Maoïste étant donné que « La théorie est l’expérience des mouvements ouvriers dans tous les pays, prise dans son apparence générale. » [2]. De là, le RCP, USA divise ainsi l’histoire du Mouvement Communiste International en une première phase qui débute avec le Manifeste Communiste de Marx et Engels et s’arrête à la défaite du prolétariat en Chine en 1976 et une seconde phase correspondant à la “nouvelle synthèse” et au “nouveau manifeste” du RCP, USA, présentée comme étant la phase supérieure du vieux Marxisme et du vieux Manifeste dont l’époque serait révolue [3].

Ce n’est pas un hasard si le révisionnisme prachandiste et le révisionnisme avakianiste déclarent tous les deux le Marxisme Léninisme Maoïsme insuffisant pour résoudre les problèmes de la révolution au 21ème siècle et qu’ils déclarent tous deux sans fondement la théorie Léniniste sur l’impérialisme, le capitalisme en décomposition par delà lequel ne pourraient suivre que la révolution prolétarienne mondiale et le socialisme. Vis à vis du Marxisme à l’ère impérialiste, la “nouvelle synthèse” du RCP, USA ramène à la vie et époussette les vieilles théories révisionnistes liées l’ultra-impérialiste kautskiste ; prend la verbosité bourgeoise de la ‘mondialisation’ ; se montre assujettie à l’impérialisme Yankee disposant d’une soi-disant invincibilité devant laquelle le prolétariat et les peuples du monde ne peuvent que résister.

Vis à vis de l’inévitable développement de la lutte de classe vers la dictature du prolétariat et de la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne en Chine, laquelle a, en théorie et en pratique, enseigné la nécessité de poursuivre la révolution sous la dictature du prolétariat, la qualifiant de pierre angulaire du Marxisme, la “nouvelle synthèse” du RCP, USA oppose la théorie petite-bourgeoise du “droit à la désobéissance civile” issue du réactionnaire John Stuart Mill qu’elle présente sous une version raffinée de la “démocratie à partis multiples” prachandiste pour, sous le socialisme, donner à la bourgeoise une complète liberté, la propagande médiatique et la liberté d’organisation politique.

Pour la “nouvelle synthèse” du RCP, USA, sous le socialisme, la dictature du prolétariat n’est qu’un “mot à la mode”, comme l’a qualifié Kautsky, où il n’y a que des ‘gens’ et non des classes hostiles en lutte, et où la continuation de la révolution est réduite à des fantasmes et à des exercices intellectuels de petits-bourgeois alors que les travailleurs et les paysans demeurent des esclaves salariés appendices des machines et de la terre [4].

La “nouvelle synthèse”, présentée ostentatoirement par le RCP, USA comme le “communisme de la nouvelle phase,” est en fait une abjuration du Marxisme révolutionnaire et une trahison de la déclaration même du MRI de 1993 Vive le Marxisme Léninisme Maoïsme ! ; est du révisionnisme post Marxiste-Léniniste-Maoïste inapte à guider la lutte révolutionnaire du prolétariat et le principal danger pour l’unité internationale des vrais Marxistes-Léninistes-Maoïstes obligés de mener une lutte sans merci pour détruire leurs arguments, pour démontrer son caractère réactionnaire, pour découvrir ses liens avec les vieilles idées bourgeoises et son identité liée aux théories opportunistes périmées.

Nous réaffirmons la validité du Marxisme Léninisme Maoïsme comme étant la science de la révolution prolétarienne mondiale. Nous défendons l’héritage de nos professeurs Marx, Engels, Lénine, Staline et Mao, l’expérience historique du mouvement ouvrier international, tirant les leçons pour la construction de l’organisation internationale des communistes de ses victoires et de ses défaites dans ses grandes luttes, pour conduire les masses au triomphe de la Révolution de la Nouvelle Démocratie et du Socialisme, et pour édifier le nouvel Etat de Dictature du Prolétariat. Nous réaffirmons notre détermination sans faille pour lutter pour l’unité d’une nouvelle Internationale Communiste basée sur le Marxisme-Léninisme-Maoïsme, laquelle est absolument nécessaire pour mener la révolution prolétarienne mondiale à la victoire contre le système impérialiste.

CONTRE LA “NOUVELLE SYNTHESE” REVISIONNISTE DU PCR : VIVE LE MARXISME LENINISME MAOÏSME !

EN AVANT VERS UNE NOUVELLE INTERNATIONALE COMMUNISTE BASEE SUR LE MARXISME LENINISME MAOÏSME !

26 décembre 2012

Organisation des Travailleurs d’Afghanistan - Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement Maoïste

Communist Party Marxist-Leninist-Maoist - Bangladesh

Partido Comunista del Ecuador – Sol Rojo

Unión Obrera Comunista (MLM) – Colombia

Centre Marxiste-Léniniste-Maoïste – Belgique

Colectivo Odio de Clase – Estado Español

Arab Maoists

Grupo Reconstrucción - PERUCRPM – Estado Español

Organización Comunista Bandera Roja – Estado Español

Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá

Partido Comunista de Perú – Comité Base Mantaro Rojo


[1Déclaration commune signée par Arab Moists, Colectivo Odio de Clase – Estado Espanol, Parti communiste Marxiste-Léniniste-Maoîste – France, Partido Comunista del Ecuador Sol Rojo, Partido Communista del Perù – Base Mantaro Rojo, Partido Comunista Popular Maoísta – Argentina, Partido Comunista (Marxista-Leninista) de Panamá, Proletarian Party of East Bengal (PBSP) (Maoist Unity Group)/Bangladesh, Unión Obrera Comunista (MLM) – Colombia

[2J, Stalin, Foundations of Leninism.

[3Voir « Communism : The Beginning of a New Stage »

[4Voir Critical thinking and the search for truth : Today and in Socialist Society – Raymond Lotta.

mercredi 26 décembre 2012


Déclarations et communiqués du Centre MLM [B]