Centre MLM de belgique

L’Izostat - 1re partie : les statistiques picturales

De 1931 à 1940 exista en URSS un Institut pan-union de statistiques picturales de la construction et de l’économie soviétiques, connu sous le nom d’Izostat. Cet organisme d’État avait comme but d’informer les masses soviétiques du développement du pays, au moyen d’images particulièrement travaillées.

Ce travail – avec ses succès et ses échecs - est le fruit d’une intense recherche par l’Autrichien Otto Neurath, qui développa la méthode dite viennoise, au sein du Parti Ouvrier Social-démocrate en Autriche, qui fut particulièrement puissante dans cette ville et véritablement ancrée dans des valeurs socialistes.

Otto Neurath participa directement à l’Izostat ; à cet effet, il fut présent au moins deux mois (et au maximum neuf mois) par an en URSS de 1931 à 1934. Voici des images d’un ouvrage soviétique de 1932 présentant sa démarche. Intitulé Statistiques picturales et la méthode viennoise, on retrouve dans 52 pages les explications des principes développés par Otto Neurath, visant la simplicité et l’accessibilité directe de l’information.

La préface affirme ainsi :

« Les statistiques picturales doivent être un instrument puissant pour l’agitation et la propagande de masse dans les mains du Parti et de la classe ouvrière. »





Comme le formulait Ivan I. Ivanitsky, la principale figure pour les statistiques picturales en URSS, il s’agissait de réaliser des :

« figures qui ne soient pas sèches et ennuyeuses sous la forme de colonnes et de tables, mais sous la forme de figuratif ou diagrammes d’image qui sont en mesure d’intéresser chaque travailleur en Union soviétique comme à l’étranger. »

De fait, le Comité Central du Parti Communiste d’Union Soviétique avait, le 11 mars 1931, décida d’une résolution « sur la littérature par affiches », où l’information sur la construction du socialisme devait être diffusé par des moyens graphiques.

Dans la foulée, le 18 septembre 1931, une résolution du Conseil des commissaires du peuple de l’URSS annonça que tous les organismes d’État, ainsi que les syndicats, les coopératives, devaient utiliser la méthode de la statistique graphique d’Otto Neurath.

L’Izostat était sous la responsabilité du Comité Central exécutif du Parti Communiste d’Union Soviétique (bolchevik) ; la direction méthodologique revenait à Avel Enoukidzé, secrétaire du présidium du Comité Central exécutif, qui fut cependant démis de toute fonction dans le Parti en 1935.

L’Izostat produisit, dans ce cadre, du matériel informatif (livres, affiches, graphiques, expositions, célébrations, etc.) au sujet de la réalisation du premier plan quinquennal (1928-1932) et annonçant le second (1933-1937).



Les graphiques produits par l’Izostat eurent un grand succès, étant officiellement promus et notamment utilisés par l’organe du Parti, la Pravda, mais également les Izvestia.