Centre MLM de belgique

L’Assemblée du 29 février accuse les dirigeants scissionnistes d’AMADA et de Lutte Communiste (II) − 1976

MOTION ADOPTÉE PAR L’ASSEMBLÉE

"L’assemblée a largement discuté de l’unité des marxistes-léninistes. La lutte contre le fractionnisme et le scissionnisme s’est renforcée.

L’exigence du Congrès d’unification s’est manifestée avec force. AMADA a posé un diktat sur les questions à débattre, sans même admettre la discussion à ce sujet avec le comité central de l’UC(ML)B. C’était à prendre ou à laisser. Nous rejetons ce chantage. Il s’agit d’une application de la ligne scissionniste qui consiste à mettre en évidence les divergences, et à refuser de débattre de la question principale : l’unité des marxistes-léninistes.

Tout cela vise seulement à nier la nécessité de cette unification, de ce devoir urgent de tous les communistes. En boycottant le débat public, la direction d’AMADA, a commis une lourde erreur, qui témoigne de la volonté de la direction, ayant le président à sa tête, de s’engager toujours plus dans le scissionnisme. L’Assemblée condamne le boycott d’AMADA.

L’Assemblée réclame qu’AMADA et Lutte communiste fixent avec l’UC(ML)B la date du Congrès d’unification des trois organisations marxistes-léninistes." (applaudissements)

CONCLUSION DU COMITÉ CENTRAL DE L’UC(ML)B

Le débat a permis de voir comment les ouvriers se dressent contre l’opportunisme, pour la reconstruction du Parti. Partout en Flandres, en Wallonie, à Bruxelles, dans les trois organisations marxistes-léninistes, la lutte bat son plein, les positions se clarifient, la ligne sectaire bat en retraite.

Camarades, la lutte doit se poursuivre jusqu’à obtenir la date du Congrès d’unification.

Approfondissons le bilan d’AMADA et de LC, approfondissons la connaissance théorique de l’opportunisme et du scissionnisme pour que l’offensive soit plus intense, plus profonde.

Allons en Flandres appeler les ouvriers révolutionnaires et les militants d’AMADA à se révolter contre le scissionnisme. Nous proposons un meeting sur l’unité des marxistes-léninistes le 3 avril à Anvers.

La cible principale est le président d’AMADA qui est le principal obstacle à l’unification des marxistes-léninistes et qui a fait des petits chez LC.

Camarades, en avant jusqu’au Congrès d’unification des trois organisations marxistes-léninistes !

Unité Rouge, février 1976

mardi 10 février 1976


Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique (UCMLB)