Centre MLM de belgique

J. Staline : Adresse au peuple − 9 mai 1945

Camarades, compatriotes, hommes et femmes,

Le grand jour de la victoire sur l’Allemagne est arrivé.

Défilé de la victoire

L’Allemagne fasciste, mise à genoux par l’Armée rouge et les troupes de nos Alliés, s’est déclarée vaincue et a capitulé sans conditions.

Le 7 mai, a été signé à Reims l’acte provisoire de capitulation.

Le 8 mai, les représentants du Haut Commandement allemand, en présence des représentants du Commandement Suprême des troupes alliées et de celui des troupes soviétiques, ont signé à Berlin l’acte définitif de capitulation, dont l’exécution a commencé le 8 mai, à 24 heures.

Connaissant la nature perfide des meneurs allemands, pour qui traités et accords ne sont que de simples chiffons de papier, nous n’avions pas de raison de les croire sur parole.

Mais depuis ce matin, en exécution de l’acte de capitulation, les troupes allemandes ont commencé à mettre bas les armes et à se rendre en masse à nos troupes.

Ce n’est plus un chiffon de papier.

C’est la capitulation réelle des forces armées de l’Allemagne.

Il est vrai qu’en Tchécoslovaquie, un groupement de troupes allemandes se refuse encore à capituler, mais j’espère que l’Armée rouge saura bien leur faire entendre raison.

Nous avons à présent toutes les raisons d’affirmer que le jour historique est venu de la défaite définitive de l’Allemagne, le jour de la grande victoire de notre peuple sur l’impérialisme allemand.

Les grands sacrifices que nous avons consentis au nom de la liberté et de l’indépendance de notre Patrie, les privations et les souffrances sans nombre que notre peuple a connues dans cette guerre, le labeur intense à l’arrière et au front, offert sur l’autel de la Patrie, n’ont pas été vains ; ils ont été couronnés de la victoire complète sur l’ennemi.

La lutte séculaire des peuples slaves pour leur existence et leur indépendance a abouti à la victoire sur les envahisseurs allemands et sur la tyrannie allemande.

Désormais le glorieux drapeau de la liberté des peuples et de la paix entre eux flottera sur l’Europe.

Il y a trois ans, Hitler déclarait hautement qu’il se proposait de démembrer l’Union Soviétique et d’en détacher le Caucase, l’Ukraine, la Biélorussie, les Pays baltes et d’autres régions.

Il a déclaré explicitement : « Nous anéantirons la Russie, afin qu’elle ne puisse plus jamais se relever. » C’était il y a trois ans.

Mais les idées insensées d’Hitler ne devaient pas se réaliser, - le cours de la guerre les a réduites à néant.

En réalité il s’est produit quelque chose de directement opposé à ce qui faisait délirer les hitlériens. L’Allemagne est battue à plate couture. Les troupes allemandes capitulent.

L’Union Soviétique chante victoire bien qu’elle ne se propose ni de démembrer, ni d’anéantir l’Allemagne.

Camarades, la Grande Guerre pour le salut de la Patrie s’est close par notre victoire totale. La période de guerre en Europe a pris fin.

La période de développement pacifique est ouverte.

Je vous félicite de la victoire, chers compatriotes !

Gloire à notre héroïque Armée rouge qui a sauvegardé l’indépendance de notre Patrie et remporté la victoire sur l’ennemi !

Gloire à notre grand peuple, peuple victorieux !

Gloire immortelle aux héros tombés dans les combats contre l’ennemi et qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et le bonheur de notre peuple !

mercredi 9 mai 1945


Oeuvres de J. Staline