Centre MLM de belgique

Isaac Asimov et le Cycle Fondation

Isaac Asimov – Le cycle de fondation (1951-1992)

A la suite du cycle des Robots, où Asimov posait les questions de ce que signifierait l’existence de robots pour l’identité humaine et sa vie quotidienne, le principal auteur de science-fiction du 20ème siècle a décidé de considérer l’avenir de l’humanité dans son rapport avec l’univers.

A travers les vicissitudes, l’humanité fraie sa voie dans la conquête spatiale, développant non seulement une humanité unifiée et dépassant les contradictions de classe au fur et à mesure du développement des forces productives (permises par la conquête spatiale précisément), mais également la perspective de « Gaïa » et « Galaxia », c’est-à-dire l’élevation de la planète puis de la galaxie elle-même à un niveau de synthèse supérieur.

Au moyen de la « psychohistoire » à mi chemin entre psychologie et matérialisme dialectique, une « fondation » joue le rôle d’avant-garde dans cette histoire humaine, qui devient ensuite planétaire, avec comme perspective la galaxie, et évidemment en arrière-plan l’univers lui-même.

L’oeuvre d’Asimov est écrite avec une forme peu éprouvée sur le plan du style, mais avec en arrière-plan une cosmologie très riche, évidemment très proche de celle de Carl Sagan. Elle est, sur le plan intellectuel, d’une richesse énorme.