Centre MLM de belgique

Frente de Defensa de Luchas del Pueblo [Equateur]. Ni voter ni annuler, ce qui est correct : détruire les symboles de la démocratie bourgeoise - propriétaire terrienne

Le triomphe électoral d’Alianza País était prévisible. L’impérialisme et la dictature bourgeoise - propriétaire terrienne requiert ce régime pour la poursuite du processus de restructuration de l’appareil d’État vieux et caduc.

Terminée la campagne de trafic avec la misère et les besoins qui poussent notre peuple.

Ni les représentants d’une expression minoritaire de la bourgeoisie compradore (Noboa, Lasso), ni la gauche révisionniste et opportuniste (Acosta, MPD, Montecristi Vive, Pachakutik) n’ont tenu face à la démagogie de Correa et ils ont succombé au discours menteur et opportuniste : les uns pour la richesse, les autres le révisionnisme, faisant la « vraie révolution » à partir des urnes sans considérer la nécessité que pour construire, il faut tout d’abord détruire.

En outre, la campagne NE PAS VOTER a été un succès, au-delà des graves problèmes de sécurité qui ont dû être affrontés dans son développement en raison du déploiement de la police dans le but de nous neutraliser, et avec cette avancée, nous avons soutenu les masses dans leurs luttes revendicatives dont les méthodes nous rapprochent encore du développement de la Guerre Populaire.

La direction prolétarienne dans ce processus a été déterminante, car elle a permis que ne s’infiltrent pas des courants petits-bourgeois qui cherchent toujours à fausser les objectifs et les mécanismes de la lutte des masses organisées et dirigées vers un seul but : la Révolution de Nouvelle Démocratie.

Dans cette nouvelle étape de la lutte générée à partir de la continuation du régime fasciste et corporatiste de Correa, nous devons tendre à consolider à chaud l’unité ouvrière – paysanne – populaire pour renforcer les instruments avec lesquels les masses doivent s’organiser afin de pouvoir matérialiser la révolution de nouveau type.

Le capitalisme bureaucratique dans son processus de restauration vit trois étapes : la préparation qui est venue avec la Constitution de Montecristi, la mise en œuvre et la consolidation qui se produit avec ce régime qui fait vivre aux masses l’illusion constitutionnaliste - révolutionnaire et la crise qui inévitablement viendra et qui doit être saisie par le prolétariat et ses alliés, les paysans pauvres, la petite et moyenne bourgeoisie, pour commencer la destruction objective du vieil Etat, car c’est seulement sur ​ses ruines que nous pouvons soulever à nouveau : Nouveau Pouvoir, Nouvelle Démocratie, Nouvelle dictature (ouvrière-paysanne), et un nouveau chemin au socialisme.




mardi 26 février 2013


Equateur : PCE [Comité de Reconstruction] & PCE [Soleil Rouge]