Centre MLM de belgique

Fatah : Une expérience précieuse − 1970

Fatah
Une expérience précieuse
7 octobre 1970

Les vrais révolutionnaires pansent vite leurs blessures pour poursuivre leur tâche avec encore plus d’ardeur, après s’être enrichis de l’expérience des événements où leur sang a coulé.

A nous donc de l’analyser de façon approfondie, d’autant qu’il s’agit d’une expérience unique en son genre, qui n’a jamais encore été soulevée par les écrits sur les guerres de partisans dans d’autres pays. La plupart de ces écrits ont tiré la technique de la guerre de partisans, de l’action dans les campagnes et de l’encerclement des villes par les campagnes.

Tandis que dans notre expérience, la situation s’est inversée de sorte que nous avons eu à affronter les problèmes de la défense des villes, de la guerre urbaine, des combats de maison à maison, de rue à rue, des combats de défense de positions fixes entourées de fortes concentrations d’habitations ; nous avons eu à faire face à des bombardements intenses, nourris et continus où sont intervenues l’artillerie lourde et moyenne utilisant des bombes de toutes sortes, que ce soient les bombes au phosphore, au benzène ou au napalm.

Dans certaines régions nous avons affronté des bombardements aériens.

Tout cela, constitue en fait, des expériences nouvelles dans la guerre du peuple que mène une révolution armée d’un pays. Cette expérience nous apprendra à maîtriser les lois de la guerre du peuple dans toutes les villes où la Révolution est implantée.

Elle nous apprendra à construire nos tranchées et nos barricades, à protéger les masses des bombardements, à affronter la progression des chars, à utiliser nos armes de la meilleure façon, à mieux organiser le peuple au cours des combats. Elle nous permettra également de résoudre le problème de l’enterrement de nos martyrs, du secours à nos blessés, de façon à leur assurer soins et ravitaillement où qu’ils soient.

Tous ces problèmes trouveront leurs solutions dans l’étude des expériences de Amman, Zarka et lrbid. Et cela nous permettra de faire un grand bond en avant dans les domaines politiques et militaires.

C’est pourquoi, notre dernière expérience en Jordanie aura des répercussions qui dépassent toute prévision en ce qui concerne l’évolution de la guerre du peuple que nous menons. Mais l’essentiel est de savoir étudier cette expérience et d’en tirer profit.