Centre MLM de belgique

Déclaration de l’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (MLM-pM) sur les attentats de Bruxelles

[Traduction J. Adarshini pour le Centre MLM(B)]

Comité Central
Organisation des Ouvriers d’Afghanistan
(Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement Maoïste

Aux camarades du Centre MLM Belgique

Chers camarades,

Nous avons appris les dizaines de morts et de blessés suite aux attaques terroristes dans votre pays.

Selon les médias et les informations de la presse qui sont sortis, « deux explosions, distinctes, ont eu lieu dans la zone du check-in de l’aéroport de Zaventem à environ 8h du matin, heure locale, ce mardi ». Nous avons également avec tristesse qu’une explosion supplémentaire s’était produite dans la station de métro Maelbeek du centre-ville.

Il semble que le nombre réel des victimes ne soit pas connu, ou du moins, n’ait pas encore été révélé, intentionnellement. Des rapports déclarent qu’un total de 164 personnes ont été blessées et tuées dans ces explosions. Le camarade Staline avait pleinement dénoncé les statistiques bourgeoises criminelles et affirmé que : « la mort d’une personne est un drame, mais la mort de centaines de personnes et davantage, ce ne sont que des statistiques ! » Oui, les hommes d’Etat et les dirigeants des Etats impérialistes n’ont rien à dire, si ce n’est simplement se reposer sur les statistiques pour expliquer l’étendue de ce qui se passe !

Mais, selon l’optique révolutionnaire, les explosions furent l’émergence objective d’un anti-capitalisme romantique fou, commises par des intégristes islamistes, et manifestement, les contradictions inter-impérialistes ont joué un rôle majeur ici. Bien sûr, l’anti-capitalisme romantique est un outil qui opère au sein des contradictions et des conflits inter-impérialistes. Par conséquent, on peut également appeler ceci une conspiration du renseignement (il serait même mieux de dire inter-renseignement) qui a emporté les victimes civiles belges et les masses innocentes.

Le peuple de votre pays est la seule et véritable victime, mais la classe dirigeante belge est celle qui partage le sale gâteau des conflits inter-impérialistes, jouant avec les cartes de l’anti-capitalisme romantique de l’EI. Ici, le prétendu « Etat Islamique », avec son anti-capitalisme romantique, n’est rien de plus qu’une nostalgie, qui « va » vers le passé, et n’a rien à dire quant au présent ni à l’avenir du monde.

Les impérialistes eux-mêmes ont créé cet « anti-capitalisme » comme une nostalgie, afin de remplacer la résistance authentique des masses avec une version réactionnaire de fausse « résistance » afin de soumettre les révoltes populaires contre les chefs et contre les forces impérialistes !

Donc, l’EI joue ici le rôle d’un supposé « ennemi » du monde développé et des pays civilisés. Mais en réalité, cette force terroriste, est une poupée aux mains des agendas inter-impérialistes. Ici, la nostalgie combat pour un monde réactionnaire, afin d’empêcher la démocratisation et pour tracer la voie à une vague fasciste, contre les masses du monde. Ceci est le capitalisme, à son stade impérialiste, en déclin, parasitaire et moribond, et par conséquent, est un fascisme dans les faits. Le fascisme amène la nostalgie dans le contenu, et l’anti-capitalisme romantique dans la forme.

Les masses opprimées du monde rejettent un tel anti-capitalisme, et ne disent jamais oui à la nostalgie. L’avenir appartient aux masses, à la révolution prolétarienne mondiale et aux prolétaires triomphants enterrant le cadavre du capitalisme et ses produits moribonds, c’est à dire l’anti-capitalisme romantique et la nostalgie qui « conduit » à de telles pratiques monstrueuses.

Le premier ministre belge a déclaré que « nous avions craint ce qui s’est passé ». Ici, ce monstre veut terroriser les masses ! Il veut prétendre que c’est un combat entre la « démocratie » et le « terrorisme ». Mais ce dont il a peur, c’est la révolte de ce que lui et ses autres compagnons impérialistes ont déjà semé. Les monstres impérialistes sont totalement conscients du résultat de leurs génocides à travers le monde, particulièrement dans les pays opprimés. Donc ils ne peuvent s’attendre à rien d’autre que des réactions de la part des forces agressives de « résistance » nostalgiques.

C’est de cette façon qu’ils jouent avec les cartes de l’EI. Concernant les déclarations en défense de la « démocratie » et d’une « société ouverte », les affirmations impérialistes ne sont que des châteaux de cartes. Ils visent à légaliser la terreur impérialiste et à la couvrir par un faux « émail démocratique », mais ils ne sont pas capables de nier l’identité de la racine de leur dent : c’est l’impérialisme qui re-divise le monde divisé.

« L’horreur à Bruxelles » est fabriquée dans le capitalisme, est faite de nostalgie, est faite pour terroriser les masses et pour remplacer l’authentique vague révolutionnaire anti-capitaliste en Europe occidentale. Les victimes sont des masses innocentes, et les vainqueurs sont les monstres impérialistes. Donc, unissons-nous sous la bannière rouge d’une plateforme communiste, pour unir les peuples du monde contre l’impérialisme. C’est la véritable manière de dire Non à l’EI, Non à l’anti-capitalisme romantique, et finalement Non à la nostalgie. Ce Non amène et ouvre la fenêtre au : Oui à la mélancolie, à une société sans classe, libérée des maux de l’oppression et de l’exploitation.

Nous voulons exprimer notre tristesse concernant les morts tragiques et les dizaines de blessés parmi les masses belges, une fois encore. Nous espérons que nos camarades vont bien, et ne font pas partie des victimes. Mais nous soulignons : notre drapeau rouge, qui consolide notre idéologie tant dans les paroles que dans les actes, est né de telles causes de victimes par les monstres. Donc, unissons-nous contre les chefs, et crions ensemble : Paix aux chaumières ! Guerre aux palais !

Vive la révolution prolétarienne !

A mort le fascisme !

Guerre populaire jusqu’au communisme !

Organisation des Ouvriers d’Afghanistan
(Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement Maoïste)

22 mars 2016

dimanche 27 mars 2016


L’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan MLM-pM) et Akram Yari