Centre MLM de belgique

Ce qu’a montré l’engouement pour les parcours de l’équipe de football à la coupe du monde

Il y a toujours eu beaucoup d’intellectuels pour expliquer avec maints efforts que la Belgique était un pays qui n’existait pas. Pourtant, le parcours de l’équipe nationale de football a soulevé les passions et éveillé des espoirs chez les esprits simples, ceux du peuple, qui savent se confronter à la réalité matérielle.

Il est bien connu que dans les milieux bourgeois et universitaires on aime à se moquer de cette simplicité d’esprit, qui est pour eux ignorance et stupidité, qui est pour nous droiture et franchise.

Et le peuple a décidé, en toute franchise, d’une chose importante : pas moins qu’il existait. Qu’il était le même à Anvers, à Bruxelles et Charleroi. La simplicité populaire s’est exprimé partout, avec bonhomie, en français comme en flamand. La simplicité des cœurs a appelé à vivre ensemble, la simplicité des esprits a refusé les esprits diviseurs.

Et que ces esprits diviseurs sont nombreux, et tellement aidés par la France et les Pays-Bas, qui se dépouilleraient bien la Belgique pour disposer de satellites ou agrandir leur propre territoire !

Ces esprits diviseurs n’ont d’ailleurs aucune honte, puisque le jour même du match, le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a demandé la mise en place d’un musée national flamand dans son discours lors de l’occasion de la Fête de la Communauté flamande.

Il est plus que temps de mettre un terme à cette situation de la Belgique où pullulent des gens voyant des identités là où il n’y en pas, ou bien niant tout simplement l’existence de la Belgique, qui serait un simple terrain de jeu social sans histoire ni culture (ce que pensent clairement le PTB et le PSL).

Ce qui est nécessaire, c’est d’avoir une lecture matérialiste historique de la Belgique, d’être capable d’appuyer sur les leviers unifiant les masses et brisant les divisions incessantes qui empoisonnent la vie quotidienne et la vie collective.

Ce dont la Belgique a besoin, c’est d’une République fondé sur le travail et la culture socialiste, c’est-à-dire un dépassement des contradictions entre le travail manuel et le travail intellectuel, les villes et les campagnes.

Le peuple belge existe et il a une histoire : celle-ci continue et va à la révolution socialiste !

Centre Marxiste-Léniniste-Maoïste de Belgique

11 juillet 2018

mercredi 11 juillet 2018


Déclarations et communiqués du Centre MLM [B]