Centre MLM de belgique

Bulletin Marxiste-Léniniste n°5 : Annexe 6

ANNEXE 6

LES RAISONS DE L’EXCLUSION DU PARTI DE TROTSKI ET DE ZINOVIEV

[rouge](in : J. Staline, Rapport politique du C.C. au XVe congrès du P.C. de l’URSS, 3 décembre 1927, Les Questions du Léninisme, Ed. soc. intern., 1931, t.II, p.135-136)[/rouge]

Pourquoi le Parti a-t-il exclu Trotski et Zinoviev ? Parce qu’ils sont les organisateurs de toute l’œuvre de l’opposition ...

EXCLAMATIONS : C’est juste !

... parce qu’ils ont pour but de briser les lois du Parti ; parce que, dans leur orgueil, ils ont cru qu’on n’oserait pas les toucher ; parce qu’ils ont voulu se créer une situation privilégiée dans le Parti. Tolèrera-t-on, dans le Parti, des grands seigneurs jouissant de privilèges et des paysans qui n’en ont pas ? Est-ce que nous, bolchéviks, qui avons extirpé la noblesse avec ses racines, allons maintenant la rétablir dans notre Parti ? (Applaudissements.) Vous demandez : pourquoi avons-nous exclu Trotski et Zinoviev du Parti ? Parce que nous ne voulons pas avoir une caste aristocratique dans le Parti. Parce que les lois sont les mêmes pour tous dans le Parti et que tous les membres du Parti ont les mêmes droits.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements prolongés)

Si l’opposition veut rester dans le Parti, qu’elle se soumette à la volonté du Parti, à ses lois, à ses instructions, sans réserve et sans équivoque. Si elle ne le veut pas, qu’elle s’en aille là où elle pourra être plus à son aise.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements.)

Nous ne voulons pas de lois spéciales avantageuses pour l’opposition ; nous n’en voulons et n’en créerons pas. (Applaudissements.) On demande quelles sont les conditions. Il n’y en a qu’une l’opposition doit désarmer entièrement et complètement tant sous le rapport de l’idéologie que de l’organisation.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements prolongés)

Elle doit renoncer à ses conceptions anti bolcheviks, ouvertement et honnêtement, devant le monde entier.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements prolongé) Elle doit condamner ouvertement et honnêtement, devant le monde entier, les erreurs qu’elle a commises, ses erreurs devenues un crime contre le Parti. Elle doit nous livrer toutes ses cellules pour que le Parti puisse les dissoudre toutes sans exception.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements prolongés.)

Qu’ils fassent ainsi ou s’en aillent du Parti. Et s’ils ne s’en vont pas, nous les mettrons dehors.

EXCLAMATIONS : C’est juste ! - (Applaudissements prolongés.) Voilà comment se pose, camarades, la question de l’opposition.

samedi 3 décembre 1927


Annexes aux articles publiés sur le site