Centre MLM de belgique

Armée Rouge Japonaise (Sekigun Ha) : Déclaration au procès − 1972

Armée Rouge Japonaise
Déclaration au procès
Février 1972

Vous, bourgeois ! Vous avez l’intention de nous juger ? Faites-le tant que vous voudrez, mais le pouvez-vous ?

Pour nous juger, il vous faut d’abord nous connaître, savoir d’où nous venons, où nous allons, comment nous sommes nés, les buts et l’histoire de notre lutte !

Nous n’admettons pas que vous ayez la prétention de nous connaître avec cet « acte d’accusation » tellement minable et pauvre. Il est le reflet de votre médiocrité, de votre imbécillité.

Vous, procureurs, devriez avoir honte d’avoir aussi peu de cervelle pour avoir inventé ce texte dont le contenu et l’esprit sont beaucoup plus pauvres que ce qu’aurait pu pondre un enfant de l’école primaire. Faites votre autocritique !

Vous, bourgeois ! Nous connaître serait vous connaître vous-mêmes, voir votre existence couverte de boue, votre histoire barbouillée d’innombrables crimes sanglants contre le peuple, nous connaître serait vous regarder vous-mêmes qui êtes destinés à être abattus et anéantis.

Vous, bourgeois ! En nous jugeant, ce n’est que vous-mêmes que vous devez juger. Et vous juger signifie vous abattre et vous anéantir. Nous juger signifie vous anéantir vous-mêmes.

Vous bourgeois ! Pour commencer, vous devez savoir quel est « le crime de l’Armée rouge » dont vous nous accusez aveuglément et quelle peur aveugle cache cette accusation !

Vous avez beau mobiliser vos professionnels contre-révolutionnaires, vos polices politiques, vos prisons, vos gardiens de prison, vos procureurs, vos juges, cela n’aboutira à rien !

Vous pouvez nous faire prisonniers, nous détenir et nous créer à votre image, votre peur ne disparaîtra pas.

Vous serez de plus en plus effrayés du « fantôme » en attendant le moment où vous serez abattus.

Parce que les troupes de l’insurrection, de la guerre révolutionnaire mondiale, s’avancent silencieusement et souterrainement contre vous pour, le moment venu, vous mettre en morceaux.

Vous, bourgeois !

La cause de votre peur, le « fantôme » de notre époque, ce sont l’Armée rouge, les troupes d’insurrection, les troupes de la guerre révolutionnaire mondiale qui, secrètement ou en pleine lumière, s’avancent, franchissent les frontières et se répandent sur tous les continents.

Même si certains d’entre nous tombent, vous n’êtes pas du tout tranquilles, d’autres plus nombreux apparaissent à l’horizon, se dressent comme des géants à la surface de la terre et s’avancent en criant victoire !

Vous, bourgeois, vos crimes innombrables ont déjà tous été enregistrés ! L’armée de la révolution s’avance afin de vous abattre et de vous condamner à mort.

C’est cette armée révolutionnaire que vous allez juger .mais le temps que vous le compreniez, que vous en connaissiez tous les aspects et que votre justice intervienne, vous serez déjà exécutés et effacés de cette terre.

Camarades ! Prolétaires ! Les bourgeois veulent nous juger. Ils osent juger les troupes insurrectionnelles de la guerre révolutionnaire mondiale, de l’ Armée rouge mondiale. Ils voudraient bien s’opposer à l’avant-garde de cette armée.

S’ils osent le faire, nous leur ferons comprendre que cela équivaudra à leur exécution et à leur extermination.

Ils attaquent comme Don Quichotte, cette armée puissante et géante avec leur sabre rouillé qu’ils appellent « clauses pénales afin de réprimer l’usage des explosifs ».

Effrayés, ils sonnent le glas. C’est le signal de notre attaque générale . Nous allons nous avancer avec des armes beaucoup plus puissantes que leurs clauses pénales, détruire leur armée, leur police, leurs prisons, leurs palais de justice et exproprier les biens privés.

Nous ouvrirons le procès révolutionnaire dans la fumée des armes. Les procureurs et les juges dresseront eux-mêmes les procès-verbaux et les actes d’accusation de leurs nombreux crimes commis contre le peuple.

Ils ne seront pas aussi minables ni aussi pauvres que ceux dressés contre nous, et ils diront clairement quels criminels vous êtes et quels crimes vous avez commis. Nous le ferons sans pitié pour vos petites cervelles. Ainsi vous comprendrez !

Camarades ! Prolétaires ! Prenez les armes ! Unissez-vous à l’Armée rouge mondiale, troupes insurrectionnelles de la guerre révolutionnaire mondiale ! Révoltez-vous et faites progresser la guerre révolutionnaire !

Quand les bourgeois veulent nous juger et nous circonscrire, la seule réponse à leur donner est la progression de l’armée révolutionnaire, l’accomplissement de l’insurrection et la marche victorieuse de la guerre révolutionnaire mondiale.

Avancez-vous et abattez-les !

Vous, bourgeois ! Nous appartenons à ces troupes révolutionnaires ! Même si notre corps est capturé, notre esprit reste avec ces troupes.

Notre esprit reviendra reprendre notre corps.

Le moment venu, il apparaîtra pour vous détruire et reprendre notre corps. Entendez le glas qui annonce notre victoire et votre extermination. Vous devez écouter ce glas.