Centre MLM de belgique

L’Internationale Communiste : le cinquième congrès − 1924

Face aux défis lancés par le prolongement de la crise et face aux erreurs profondes des Partis Communistes, l’Internationale Communiste affirma la ligne de la « bolchévisation ».

C’était d’autant plus important que la décision fut prise par un congrès qui se tient du 17 juin au 8 juillet 1924, avec 406 délégués de 41 pays, alors que Lénine était mort quelques mois auparavant, le 24 janvier.

Le 5e congrès fut donc celui de la bataille pour maintenir son œuvre, alors que le trotskysme diffusait en URSS même la conception de l’impossibilité du socialisme dans un seul pays, et ainsi par définition l’impossibilité d’une IIIe Internationale comme structure organisée se maintenant en période non directement révolutionnaire.

Comme le formulera un peu plus tard la communiste allemande Clara Zetkine, à une réunion élargie du Comité exécutif de l’Internationale Communiste le 30 mars 1925, il s’agissait alors de repousser tant l’opportunisme de droite que « le putschisme fantastique, le romantisme révolutionnaire » de gauche.

Les Partis Communistes devaient s’organiser sur la base des usines, et réfuter toute tendance, fraction ou regroupement interne ; la prolétarisation de la base devait aider au développement d’un Parti authentiquement politique, capable de faire bloc.

La bolchevisation était la nécessaire prise en main des Partis Communistes, alors qu’ils n’arrivaient pas à s’arracher à leurs erreurs depuis leurs fondations.

Il en allait de la définition même du léninisme, et au 5e congrès apparut ainsi le trotskysme comme courant revendiquant la « démocratie ouvrière » en interne dans le Parti lui-même, dans le sillage des courants « gauchistes » des années précédentes, qui rejetaient le rôle dirigeant du Parti Communiste dans la révolution socialiste, au nom d’une conception petite-bourgeoise de la « démocratie ».