Centre MLM de belgique

Julius Fučík : Ecrit sous la potence

Le 8 septembre 1943, Julius Fučík était assassiné par les nazis, après avoir subi l’emprisonnement et la torture.

Il avait été condamné à mort par un tribunal nazi à Berlin le 25 août 1943, et amené dans cette ville depuis la prison de Pankrac, à Prague.

Cependant, deux gardiens de la prison avait rassemblé clandestinement les écrits de Julius Fučík, qui furent rassemblés après 1945 en un ouvrage appelé Reportage écrit sous la potence.

Ce reportage au sein de la prison, face à la barbarie fasciste, eu un énorme retentissement. C’était une représentation réaliste, sous la forme d’un témoignage ; c’était la dignité du réel qui s’imposait.

Et cela témoigne de l’importance de la question du reportage dans les Partis Communistes d’Allemagne et de Tchécoslovaquie.